Education civique

21 février 2011 13:18; Act: 21.02.2011 14:07 Print

Le droit de vote accordé aux moins de 18 ans?

Quatre ans après avoir rejeté une motion des socialistes du Haut-Valais, le Grand Conseil va de nouveau se pencher sur une proposition réclamant l'introduction du droit de vote dès 16 ans.

storybild

Les jeunes écologistes valaisans souhaitent introduire un «droit de vote consultatif» pour les 16-18 ans.

Une faute?

La demande émane cette fois des Jeunes Verts valaisans, mais propose une «version édulcorée» de l'octroi du droit de vote à des mineurs, rapporte lundi la radio Rhône FM. Il ne s'agirait, cette fois, d'accorder aux jeunes de 16 à 18 ans, uniquement un «droit de vote consultatif».

Sondage
Faut-il accorder le droit de vote dès 16 ans?
22 %
74 %
4 %
91 participants

Le postulat du Chablaisien Fabien Dérivaz «Offrons aux jeunes la possibilité de s'exprimer dès 16 ans» propose de donner «un signal fort à la jeune génération en lui faisant preuve de confiance», en lui octroyant un droit de «vote statistique» pour tous les objets soumis au peuple, tant au niveau cantonal que fédéral. Ce droit de vote s'adresserait à tous les jeunes du canton qu'ils soient de nationalité suisse ou étrangère.

Un postulat pour tester le parlement

Dans leur requête, les jeunes écologistes valaisans demandent à l'Etat d'étudier la possibilité d'offrir ce vote consultatif en se basant sur l'outil existant du vote par correspondance. «L'Etat serait alors chargé de faire parvenir systématiquement le matériel de vote statistique, par les moyens de communication adaptés au public cible (par voie électronique par exemple). A l'issue de chaque consultation populaire, les résultats statistiques seraient publiés dans des délais raisonnables», relève Fabien Dérivaz, 23 ans.

«Ce postulat a été déposé en novembre et devrait être présenté lors de la prochaine session parlementaire en mars. Il s'agira alors de discuter de sa faisabilité et de voir s'il n'est pas balayé par les parlementaires», précise le député-suppléant au Grand Conseil qui souligne ne pas encore avoir «tâté le terrain» auprès d’autres partis pour savoir si son postulat sera soutenu.

Un exercice à grande échelle d'éducation civique

«L'instruction civique auprès des jeunes s'en trouverait renforcée et bénéficierait ainsi d'un nouvel élan. Il s'agirait d'un bénéfice pour la formation citoyenne des jeunes et leur entrée dans la vie adulte. Si ce dispositif est accepté, il permettra d’avoir une bonne prise de températures de ce que pensent politiquement les jeunes. Le financement de ce droit de vote pourrait toutefois freiner ce projet», poursuit Fabien Derivaz

Dans son postulat, l'habitant de Collombey-Muraz rappelle qu'au niveau suisse, le 6 mai 2007, la Landsgemeinde de Glaris a décidé de donner le droit de vote cantonal à 16 ans et, le 5 juin 2007, le Parlement du canton de Berne a adopté une motion visant à franchir le même pas.

Au plan international, l'Allemagne connaît le droit de vote à 16 ans dans deux Länder et l'Autriche est en voie de devenir le premier pays, membre de l'UE à accorder le droit de vote à 16 ans au niveau national. L'idée émerge un peu partout en Europe, mais n'est de loin pas encore concrétisée.

(gco)