Fribourg

09 juin 2011 11:55; Act: 09.06.2011 15:50 Print

Le mystère de la poudre dévoilé

Un courrier suspect envoyé dans un bureau jeudi matin à Fribourg a mis en émoi la police. La menace n'a pas été prise à la légère. La rue Saint-Pierre a été bouclée et le bâtiment évacué.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Jeudi matin, à 9h50, la Police cantonale fribourgeoise a reçu l'appel d'un employé de bureau du 8 rue Saint-Pierre, en centre-ville de Fribourg.

Le salarié venait d'ouvrir une enveloppe. Jusqu'ici rien d'extraordinaire, à un détail près: à l'intérieur il y a découvert deux sachets, l'un avec de la poudre blanche, l'autre avec de la poudre brune.

Il n'en a pas fallu plus pour que les secours, d'après les autorités contactées par «20 minutes», n'arrivent sur les lieux. Ils ont bouclé la rue et évacué l'immeuble, qui héberge commerces et bureaux.

D'après des témoins, l'opération a
débuté, sur place, aux alentours de 10h30.

Six personnes, qui sont potentiellement entrées en contact avec la poudre suspecte, ont alors été examinées. Le risque n'a pas été pris à la légère: s'il s'agit d'Anthrax, qui peut provoquer une infection, les médecins n'ont que sept jours, au maximum, pour administrer un antibiotique aux victimes pour leur sauver la vie, d'après le porte-parole de la Police cantonale fribourgeoise.

De la drogue et non de l'anthrax

Au final, plus de peur que de mal: le premier test rapide des STUP révèle la présence de... cocaïne et d'héroïne. Pour vérification, la substance a été envoyée à l'Institut de médecine légale de Berne, qui a confirmé qu'il s'agissait bien de produits stupéfiants.

D'après la police, personne n'a été mis en danger. La rue Saint-Pierre a été réouverte à la circulation et la vie a repris son cours.


(lsl)