Canton du Valais

07 novembre 2019 15:15; Act: 07.11.2019 16:15 Print

Le peuple valaisan va réviser sa Constitution

Dans le cadre des travaux de la Constituante, les habitants du Valais pourront participer aux débats via une plateforme numérique et des ateliers citoyens.

storybild

Le comité de la Constituante valaisanne a adopté le modèle de participation citoyenne. (Photo d'illustration) (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Une faute?

La population valaisanne est invitée à donner sa vision future du canton. Dans le cadre des travaux de la Constituante, les citoyens pourront s'exprimer, jusqu'en janvier 2020, via une plateforme numérique et des ateliers citoyens.

«Nous désirons que la société civile soit partie intégrante des débats et ce dès maintenant», précise Yann Roduit, coordinateur du collège présidentiel de la Constituante. «De par notre démarche, nous voulons décloisonner le travail des commissions.»

En trois objectifs

La Constituante a adopté le modèle de participation citoyenne proposé par sa commission dite de participation. «Elle tient en trois objectifs», entame Emilie Praz, présidente de ladite commission. «Nous voulons recueillir des idées, enrichir les réflexions des commissions thématiques et connaître les préoccupations des citoyens.»

Six ateliers ouverts à la population se dérouleront entre le mardi 19 novembre et le jeudi 5 décembre 2019. Ils auront respectivement lieu à Stalden, Brigue, Sierre, Sion, Saint-Maurice et Sembrancher.

Ces rendez-vous sont prévus pour cinquante à cent personnes. Plusieurs thématiques y seront abordées. Celles-ci tourneront principalement autour de l'économie, de l'environnement et du social. Leur déroulement sera supervisé par la Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM).

Une plate-forme numérique

«Toutes les propositions qui résulteront de ces rencontres seront examinées par les commissions thématiques», précise Emilie Praz. Une synthèse des réflexions sera publiée début 2020.

Une plateforme numérique intitulée «Votre Valais de demain» regroupant des thématiques plus larges est désormais accessible en ligne. Elle le sera jusqu'à début janvier. Cet outil numérique permettra également de s'exprimer sur les travaux en cours de la Constituante.

Vraie volonté populaire

L'élaboration de l'avant-projet de la Constituante est prévue à partir de janvier 2021. Le projet final sera ensuite traité en première et seconde lectures, au plus tard en mars 2022.

Le 4 mars 2018, la population valaisanne avait plébiscité à 72,8%, une révision totale de la Constitution cantonale, à l'instar des travaux déjà réalisés dans les cantons de Fribourg, Genève ou de Vaud.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Lucas le 07.11.2019 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fait

    La société civile, donc le peuple, a élu des constituants pour faire ce travail. Laissons-les bosser !

  • Meley le 07.11.2019 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une idée de rêve....

    Interdire les vaudois!

  • GR-VS le 07.11.2019 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'acc ou pas d'acc!

    Mieux vaut faire envie que pitié! Merci aux Vaudois et Genevois de montrer, avec une pointe d'ironie leur envie dissimulée de venir chez nous! Vous serez reçus les bras ouverts avec sourires et bon crus. D'ailleurs il n'y a qu'à compter les véhicules aux plaques VD et GE le vendredi-soir en direction de notre beau canton!

Les derniers commentaires

  • perte de temps le 07.11.2019 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gouffre financier

    11 mois que la constituante a pris ses quartiers, 11 mois que rien à été fait , un coût d'un million supplémentaire annoncer pour à peine un ans de "travail"... au bout du compte nous aurons la constitution pondue par un parti majoritaire et leurs petits copains que nous ne citerons pas... une constitution donc bâclée et un résultat peu satisfaisant que les valaisans accepteront à contre coeur vu les frais engendré... les valaisans sont les meilleurs... mais nous avons fait une erreur en acceptant cette révision qui ne nous apportera rien

  • Général Dufour le 07.11.2019 21:00 Report dénoncer ce commentaire

    Valais=zone industrielle de Lausanne

    Tout est permis en Valais. Et si on faisait une Constitution qui entérine cet état de fait? En Valais, fais ce qu'il te plaît. Avec la terre, l'air, l'eau, le paysage, le volume sonore, tout est permis. T'es chauffeur-livreur? Chez nous, tu t'arrêtes quand tu veux, où tu veux, comme tu veux, le temps que tu veux, etc. Comment? Oui en 1972, ils ont mis une amende de 20 francs mais c'était la dernière.

  • Sauvegardons le paysage le 07.11.2019 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout éradiquer le littering

    Vite vu et rapide: RBI cantonal pour pouvoir mieux (sur)vivre; solaire obligatoire pour que l'on soit tous autonomes en énergie, car si on peut le faire c'est bien en Valais; changer la vision du chanvre qui n'est de loin pas un produit toxique et l'utiliser pour tout (nourritures, vêtements, constructions, énergie, carburant, médicaments, etc..) dans la vie de tous les jours, car on peut; interdire les lignes THT aériennes, il y a qu'à creuser; développer rapidement la 5G pour ne pas être à la traîne et ne pas retarder l'EPFL et autres hautes écoles dans les technologies futures.

    • Sauvegardons le paysage le 07.11.2019 22:04 Report dénoncer ce commentaire

      Petite correction consist(u)ante

      Les lignes THT seront caduques en donnant la possibilité aux citoyens du canton d'être autonomes en énergie avec le solaire, donc même pas besoin de creuser. Le soleil est là pour ça, pas que pour faire joli dans le ciel et/ou l'espace. Il est là pour que l'on s'en serve et il est gratuit tous les jours. Sans lui on existe pas. Il suffit de prendre exemple sur la nature qui ne peut s'en passer. Suffit juste de se lancer dans un avenir plus radieux et/ou rayonneux.

    • Ignace le 08.11.2019 20:08 Report dénoncer ce commentaire

      Pédé C

      Valais , pays de cocagne et du tout permis ! Centre mondial de l'apéro ! Amen

  • Irénée d'Alembert le 07.11.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    Pays dirigé par une sale bande.

    Constantin a droit à 2 policiers à la sortie de l'autoroute : aucun bouchon. Le contribuable n'a droit à rien de la part de Christian Varone : des bouchons 5 jours sur 7. Avec à la sortie Est, un risque de percussion par l'arrière fou. Constitution, ma belle constitution, fais que les 30'000 Sédunois puissent avoir la moitié du poids de Christian dans les arbitrages des oligarques valaisans.

  • Candide Crédule le 07.11.2019 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Mossoul!

    Venez passer 2 jours dans l'enfer de la capitale des Sédunes... Est-ce qu'une Constitution pourrait empêcher un pareil abandon de populàSion? Alors on signera des 2 mains. L'espoir fait survivre le Sédunois.