Fusillade sur l'A1

08 décembre 2011 22:44; Act: 09.12.2011 08:27 Print

Le policier face au jumeau de sa victime

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Le frère du voleur de voiture français abattu sur l’A1 en 2010 sera confronté à l’agent qui avait ouvert le feu.

storybild

Le jeune Lyonnais avait péri en tentant de forcer un barrage. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Mon client se dit prêt à être confronté au gendarme qui a tué son frère jumeau.» Me Jean-Pierre Garbade, l’avocat du jeune Lyonnais poursuivi pour vol de voiture, a annoncé qu’une audience d’instruction était prévue le 14 décembre à Fribourg.

Son client sera en face de l’appointé vaudois qui avait tiré, en avril 2010, alors qu’une voiture volée forçait un barrage policier, dans le tunnel de Sévaz (FR), sur l’A1. Un jeune de la banlieue lyonnaise, passager d’une Audi RS4, était mort sur le coup. Le conducteur est poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui et vol en bande et par métier.

Les Lyonnais s’étaient emparés d’une VW Touareg, d’une VW Phaeton et d’une Audi RS6 dans un garage de Lyss (BE). Poursuivis par des gendarmes fribourgeois et vaudois, les occupants des deux autres véhicules s’étaient enfuis à pied.

Dans l’affaire d’homicide par négligence, séparée de ­celle du vol de voitures, le jumeau du jeune homme tué et le conducteur de la berline ont recouru contre la décision du Tribunal cantonal de Fribourg, qui avait blanchi le gendarme. Le dernier mot reviendra donc au Tribunal fédéral. Me Aurélie Planas, l’avocate du conducteur, a confirmé cette information à «20 minutes».
L’avocat du gendarme vaudois et le procureur fribourgeois qui instruit l’affaire étaient injoignables hier.