Valais

09 juillet 2014 11:38; Act: 09.07.2014 12:25 Print

Le référendum de la fonction publique cartonne

Le syndicat de la fonction publique valaisanne a réuni près de 9500 signatures, alors que 3000 suffisent, pour son texte contre un train de mesures d'économie accepté par le Grand Conseil.

Sur ce sujet
Une faute?

Les responsables de la Fédération des magistrats, des enseignants et du personnel de l'Etat du Valais (FMEP) se sont dits extrêmement satisfaits du résultat. Près de 10% du corps électoral valaisan a signé le référendum, a déclaré la présidente de la FMEP Marylène Volpi-Fournier.

Le résultat de la récolte de signatures démontre que ce n'est pas une affaire d'enseignants mécontents. La population a compris que le train de mesures proposé est un ballon d'essai pour de futures économies, a dit Mme Volpi-Fournier. Ce paquet vise à économiser 45 millions de francs, le prochain sera de l'ordre de 100 millions par année.

Les responsables de la FMEP critiquent aussi le fait que le Grand Conseil ne se soit contenté que de mesures d'économies sans trouver de nouvelles recettes. Cette démarche serait compréhensible si le Valais était en crise économique, si son PIB était en recul ou si le taux de chômage était de 10%. Ce n'est pas le cas et il n'y a pas de crise économique. La FMEP ne comprend pas cette «frénésie d'économie».

Les signatures vont être contrôlées, mais vu leur nombre il ne fait pas de doute qu'il y aura les 3000 signatures valides exigées, a estimé le chancelier d'Etat Philipp Spörri. Le Conseil d'Etat fixera ensuite la date du scrutin populaire qui pourrait se dérouler au plus tôt en novembre, au plus tard en mars 2015.

(ats)