Canton de Fribourg

20 novembre 2018 09:29; Act: 20.11.2018 10:50 Print

Le ski à Charmey, c'est bientôt fini

La commune a refusé lundi soir une augmentation d'impôts destinée à renflouer les remontées mécaniques.

storybild

Le télécabine de Charmey, une image qui va peut-être appartenir au passé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ski à Charmey est vraisemblablement condamné. En effet, ses habitants ont refusé lundi soir, lors d'une assemblée communale historique, d'augmenter les impôts de 5,2%. Une hausse destinée à renflouer les remontées mécaniques de la station.

Une augmentation de 5,2 points de l'impôt sur les personnes physiques et morales (de 89,8% à 95%) était soumise au vote de l'assemblée communale. Elle concernait en partie le soutien aux remontées mécaniques de la commune. A l'issue d'un long débat, une majorité de 240 citoyens a refusé la hausse, contre 203 oui.

Ce vote fait peser un risque de faillite pour la société qui exploite la télécabine, relève La Liberté mardi. Du coup, il n'est pas sûr que les remontées mécaniques puissent ouvrir cet hiver, faute d'argent.

L'association Remontées Mécaniques Alpes Fribourgeoises (RMAF) regrette fortement la décision des citoyens de la commune, a-t-elle réagi mardi dans un communiqué. Ce choix arrive au terme d'une saison estivale exceptionnelle, ayant battu tous les records. Selon les derniers chiffres publiés, la fréquentation des stations fribourgeoises a considérablement augmenté depuis l'introduction du Magic Pass en avril 2017, relève RMAF.

Les remontées mécaniques de Charmey sont en difficulté financière depuis des années. Les habitants ont déjà versé plus de 6 millions de francs depuis 2011 pour les maintenir en vie. Mais cette fois, ils ont donc décidé de tirer la prise, malgré un long plaidoyer sur les conséquences économiques sur la vie locale d'une telle fermeture.

(cht)