Fédérales 2019

20 octobre 2019 23:25; Act: 20.10.2019 23:36 Print

Les Romands séduits par le chant des sirènes vertes

Les succès des formations écologistes a laissé sur le carreau quelques ténors en Suisse romande.

Sur ce sujet
Une faute?

Une vague écolo a déferlé dimanche en Suisse romande. Alors qu'à Neuchâtel, la Verte Céline Vara décroche son ticket pour les Etats au détriment du PS, Fribourg connaît l'éviction surprise de l'UDC Jean-François Rime du National, au profit du Vert Gerhard Andrey.

Dans les cantons de Vaud et Genève, les Verts doublent, voire triplent leur mise à la Chambre du peuple. En terre vaudoise, ils passent à quatre élus, contre deux auparavant, alors que les Vert'libéraux décrochent un second siège. Quant au PLR et au PS de ce canton, ils sont au coude à coude, avec cinq fauteuils chacun. L'UDC perd des plumes et ne se trouve qu'à la quatrième place, avec trois sièges. Le PDC perd son seul siège, détenu par l'ex-président de la Poste Claude Béglé.

L'élection au Conseil des Etats a débouché sur un ballottage général. L'écologiste Adèle Thorens et la socialiste Ada Marra se placent devant le sortant PLR Olivier Français.

Trois Verts genevois au National

En terre genevoise, de nombreux électeurs ont également été séduits par le chant des sirènes écologistes. Les Verts obtiennent trois sièges au Conseil national, contre un précédemment, alors que les Vert'libéraux en gagnent un. Lisa Mazzone, 31 ans, conserve notamment son fauteuil. Quant à l'extrême gauche genevoise, elle retrouve le siège perdu en 2007.

A noter qu'aucun candidat n'est parvenu à obtenir la majorité absolue à l'élection au Conseil des Etats. C'est l'écologiste Lisa Mazzone qui est sortie en tête du scrutin.

Doublé neuchâtelois

Dans le canton de Neuchâtel, les Verts ont réussi le doublé: conquérir un siège dans chacune des deux Chambres. Aux Etats, ils ont pris le fauteuil du PS et envoyé Céline Vara à Berne.

Au National, la poussée écologiste a permis à la gauche d'obtenir trois sièges sur quatre. Ce mouvement s'est fait au détriment de l'UDC. Après 16 ans de présence, le parti bourgeois n'a pas réussi à maintenir son fauteuil, malgré le retour d'Yvan Perrin. La personne la mieux élue au Conseil national est le député vert chaux-de-fonnier Fabien Fivaz.

Du côté de Fribourg, l'élection à la Chambre du peuple a donné lieu à un coup de théâtre. Le Vert Gerhard Andrey a gagné un fauteuil au détriment de l'UDC Jean-François Rime, qui siégeait à Berne depuis 2003. Le canton comptera désormais quatre femmes sur sept députés.

L'élection des deux représentants fribourgeois au Conseil des Etats a abouti à un ballottage général. Le sortant PS Christian Levrat a toutefois réalisé un score triomphal, devançant de plus de 13'000 voix le PDC Beat Vonlanthen, lui aussi sortant.

Une première en Valais

En Valais, l'élection de dimanche a débouché sur une grande nouveauté: les Verts ont décroché pour la première fois de leur histoire un siège au Conseil national. La quatrième tentative aura été la bonne pour Christophe Clivaz, candidat malheureux tant en 2007, 2011 qu'en 2015.

De son côté, jamais le PDC valaisan n'avait obtenu aussi peu de soutien dans les urnes. Ce recul se traduit par la perte d'un de ses quatre sièges au National.

Aux Etats, le ballottage est général. Seul sortant, Beat Rieder a fait la course en tête durant toute la journée et a obtenu 45'678 voix, devançant sa colistière Marianne Maret (39'660).

Exit les francophones bernois

En terre bernoise, le scrutin a été émaillé d'une surprise: la partie francophone du canton n'est plus représentée au Parlement helvétique. L'UDC bernoise a en effet perdu deux sièges, dont celui de Manfred Bühler. C'est une défaite historique pour le Jura bernois.

A l'inverse, aucune surprise n'est survenue dans le canton du Jura. Les deux plus importants partis, le PS et le PDC, continuent à se partager chacun un siège au Conseil national et au Conseil des Etats. Dans la course au National, les deux sortants, le socialiste Pierre-Alain Fridez et le démocrate-chrétien Jean-Paul Gschwind, vont pouvoir entamer une 3e législature.

En ce qui concerne les Etats, le ministre PDC des finances Charles Juillard et la socialiste Elisabeth Baume-Schneider ont été facilement élus. Ténor de la politique jurassienne, Charles Juillard devra donner sa démission du Gouvernement, la constitution cantonale jurassienne interdisant le cumul des mandats.

(nxp/ats)