Fribourg

09 octobre 2018 18:30; Act: 09.10.2018 18:56 Print

Les commerces fermeront à 17h et plus 16 le samedi

Les fribourgeois ne seront plus les seuls romands qui imposent une fermeture des magasins à 16h le samedi. Le Grand Conseil a accepté mardi d'assouplir cet horaire jusqu'à 17h.

storybild

Désormais les commerces pourront rester ouverts jusqu'à 17 heures à Fribourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Fribourg ne détient plus l'exclusivité romande de fermeture des commerces à 16 heures. Le législatif a accepté de modifier la loi sur l'exercice du commerce (LCom) par 68 voix contre 28 et 5 abstentions. Les députés avaient déjà accepté, en juin 2017, une motion de Laurent Dietrich (PDC) et Stéphane Peiry (UDC) allant dans ce sens.

Les principales oppositions ont majoritairement été émises par les élus socialistes. «Cette heure en plus ne répond pas au problème de concurrence, mais favorise la grande distribution», a dénoncé Armand Jaquier, également secrétaire régional du syndicat Unia.

Question de la CCT

La gauche de l'échiquier a également déploré le manque de contreparties pour les employés, notamment en ce qui concerne la conclusion d'une CCT pour l'ensemble du secteur du commerce de détail dans le canton. «Comment le Conseil d'Etat veut-il faire aboutir les discussions en cours entre partenaires sociaux si l'un des objets majeurs de la négociation est déjà accepté?», a ainsi interrogé Elias Moussa (PS).

Le conseiller d'Etat Maurice Ropraz lui a rétorqué qu'il n'appartient pas à l'Etat d'imposer une CCT, qui est du ressort des partenaires sociaux. Cette question ne peut en outre pas être directement liée à la modification d'une loi sur le commerce. Il relève toutefois que le gouvernement offre ses bons offices pour parvenir à une solution entre les différentes parties.

Une minorité de députés socialistes, à l'instar du syndic de Fribourg Thierry Steiert, a voté en faveur de la loi. Réclamant vivement une solution pour la CCT, ce dernier a cependant relevé la contribution des commerces à l'animation d'une ville.

«Petit coup de pouce»

A quelques exceptions près, la modification de la loi a été largement approuvée par la droite du Parlement. «Cette modification ne va pas à elle seule sauver le commerce de détail, mais lui donner les moyens de lutter à armes égales», a notamment souligné Stéphane Peiry, qui évoque une «petite adaptation et pas une révolution».

Au nom du groupe PDC, Gabrielle Bourguet a relevé «que les modes de vie ont changé». La concurrence s'est intensifiée et nous devons donner un peu d'air à nos commerçants. Même son de cloche du côté de Sylvia Baiutti (PLR), qui estime que cette loi pourra donner «un petit coup de pouce pour davantage d'échanges dans le canton».

Pour mémoire, les magasins peuvent déjà fermer à 17h00 le samedi dans les cantons de Berne, du Jura et du Valais. Ils peuvent même fermer à 18h00 dans les cantons de Neuchâtel et de Genève, ainsi que dans un certain nombre de communes vaudoises.

(nxp/ats)