Avalanche meurtrière

21 février 2019 16:42; Act: 21.02.2019 20:00 Print

Les enfants de la victime recevront 140'000 francs

Les remontées mécaniques CMA et leur actionnaire majoritaire Radovan Vitek ont créé un fonds en faveur des enfants du secouriste tué par une avalanche cette semaine.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Peu après la minute de silence dédiée à la mémoire de Mathieu, le patrouilleur décédé dans l'avalanche qui a touché une piste de Crans-Montana mardi, les remontées mécaniques (CMA) annonçaient l'ampleur du fonds créé pour soutenir ses enfants: 140'000 fr. «destinés à leur éducation et à leur épanouissement».

La famille Vitek, principale actionnaire de la société CMA, annonce qu'elle financera ce fonds à hauteur de 100'000 fr. La société elle-même y versera également 40'000 fr. et indique que toute personne pourra aussi y contribuer. «C'est une bonne décision, réagit Daniele De Giorgi, vice-président de l'association romande et tessinoise des patrouilleurs. Bien-sûr on ne peut pas attendre un geste similaire dans toutes les situations comparables, mais si ça vient du coeur et qu'il y a les moyens, c'est très bien.»

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur les circonstances du drame, et peut-être désigner des responsables. Le Ministère public valaisan s'intéressera notamment à la décision de CMA de laisser ouverte la piste de Kandahar en fonction des conditions climatiques et neigeuses.

Une relation tumultueuse

Dans son communiqué, CMA précise que «la famille Vitek souhaite par ce geste exprimer son attachement à la communauté locale et à tous les collaborateurs du groupe CMA». La relation entre l'investisseur et les autres acteurs du Haut-Plateau, notamment les communes de Crans-Montana, Lens et Icogne, a en effet été tendue ces derniers mois, notamment avec l'annonce surprise de la fermeture des installations en avril dernier, réglée après une médiation du Canton.

(rmf)