Suisse

16 juillet 2018 11:22; Act: 16.07.2018 11:43 Print

Les jet-skis interdits de naviguer sur le Léman

L'Office fédéral des transports a ouvert une consultation pour revoir le règlement franco-suisse et sécuriser la navigation sur le lac.

storybild

L'interdiction des jet-skis, déjà en vigueur en Suisse, devrait être explicitement ancrée dans le règlement de la navigation sur le lac Léman. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La sécurité de la navigation doit être renforcée sur le lac Léman. Les jet-skis seront explicitement interdits, comme le demande Paris. Les équipements à bord seront soumis à des normes plus strictes. Le règlement franco-suisse va être revu.

L'Office fédéral des transports a ouvert mardi une consultation qui court jusqu'au 5 octobre. La procédure avait été lancée en 2005 mais bloquée entre-temps côté français.

Interdiction explicite

L'interdiction des jet-skis, déjà en vigueur en Suisse, devrait être explicitement ancrée dans le règlement de la navigation sur le lac Léman. Pour éviter tout doute, d'autres engins seront prohibés: engins à sustentation hydro-propulsés, véhicules amphibies et parachutes ascensionnels tractés par des embarcations.

La France a également proposé une interdiction pour les hydro-ULM de décoller et d'amerrir sur le lac. Là, encore, la Suisse connaît déjà une réglementation en ce sens. L'interdiction vaudra à l'exception des cas de force majeure et s'appliquera aussi aux gyroptères et à tout engin similaire.

Pour les hydravions, l'atterrissage est en principe soumis à une autorisation. Concernant le kitesurf, les autorités compétentes (cantons en Suisse, préfet en France) décideront si elles veulent permettre son utilisation et où. Les dispositions applicables au ski nautique, admis à certaines conditions, seront étendues au wakeboard, au wakeskate et à la pratique du barefoot.

Renforcer la sécurité

Afin d'améliorer la protection des plongeurs, tout bateau devra se tenir à une distance d'au moins 100 mètres, au lieu de 50 mètres jusqu'ici, des bateaux de plongée. Tous les bateaux servant au transport professionnel de plus de douze passagers seront considérés comme des bateaux à passagers.

L'équipage à bord devra connaître le nombre de personnes présentes sur l'embarcation. Désormais, il faudra un gilet de sauvetage pour chaque personne admise à bord. De plus, le nombre des gilets pour les enfants devra correspondre à 10% du nombre des passagers admis.

Les bateaux à passagers naviguant du 1er novembre au 30 avril devront être pourvus de moyens de sauvetage collectifs, permettant de maintenir les personnes hors de l'eau. Les autorités compétentes pourront prescrire ce qui doit être maintenu pendant la saison d'été. Les places sur les radeaux devront correspondre au nombre maximal de personnes admises à bord, plus les membres d'équipage.

Les conducteurs de bateaux à un seul homme d?équipage devront se soumettre chaque année à un examen médical. Il s'agit d'un compromis. Paris voulait imposer un équipage minimal de deux personnes. Or les mouettes genevoises, par exemple, n'ont qu'un membre d'équipage sans que cela ait posé de problèmes particuliers. Une surveillance médicale a néanmoins été jugée justifiée.

Délais et surcoûts

La nouvelle réglementation devrait s'appliquer sans attendre pour les nouveaux bateaux à passagers. Pour ceux existants, un délai transitoire de cinq ans est prévu. Concernant les embarcations effectuant un service transfrontalier de transport de passagers, l?autorité compétente pourra ramener à un an le délai pour les règles concernant les gilets de sauvetage.

La nouvelle réglementation impliquera des surcoûts pour les compagnies de navigation. La facture s'élève à une centaine de francs par place dans un moyen de sauvetage collectif et à 25 francs par gilet.

L'entretien périodique des radeaux générera aussi des coûts. Les cantons pourraient également être touchés dans la mesure où ils cofinancent proportionnellement un déficit éventuel de la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ouèsava le 16.07.2018 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien

    Essayer de conserver les rives du lac comme lieu de détente, au calme, si possible loin des bruits de moteur et des puanteurs d'échappement est une démarche saine. D'autant que la co-habitation entre scooters et baigneurs est loin d'être évidente, à ce que je peux voir en mer.

  • Conrad Zimmermann le 16.07.2018 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Liberté des uns sarrête..

    Tiens, on empêcherai une extrême minorité (jet-ski, ULM, etc..) de nuire à une extrême majorité (le reste des citoyens) ??? Parfait, jai été éduqué dans ce sens..

  • Serafin Lampion le 16.07.2018 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Paix,

    Enfin! On va être débarrassé de tous ces bruyants pollueurs inutiles. Reste encore à interdire les échappements « homologués «  permettant à une frange de complexés demmquiquiner les braves gens. Merci, merci, merci

Les derniers commentaires

  • Manu manu le 19.08.2018 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    Je vous laisse venir apprécier le spectacle au Bouveret aujourdhui... surtout sonore... cela vous donnera une idée du pourquoi il faut interdire ces machines sur le lac...

  • Le Grisonnais le 17.07.2018 15:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jet-skis

    Très bonne décision, une tête de nageur qui dépasse, et c'est la mort assurée...Ou une collision ?

  • Pg49 le 17.07.2018 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien

    Enfin en décision intelligente, pas besoin de plus de bruit sur le Léman

  • ... le 17.07.2018 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    quelle triste pays ... c est de plus en plus dur de s amuser et de rire ... juste travailler !!!

    • @vieuxjoseph le 18.07.2018 06:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @...

      La France est triste avec ses lois, elle n'est pas seule. C'est tant mieux pour notre sécurité.

  • Roger le 17.07.2018 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pollutions sonores

    Et que dire des débrousailleuses et autres souffleuses à feuilles utilisés par la voirie qui polluent et font un bruit d'enfer...ils en existent avec accus électriques...

    • @vieuxjoseph le 18.07.2018 06:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Roger

      Des débroussailleuses sur le Léman ? Vous êtes hors-sujet.