fribourg

01 décembre 2008 23:00; Act: 01.12.2008 22:55 Print

Les policiers mettent un frein à la razzia sur les GPS

Deux hommes ont subtilisé 24 appareils en tout. La police conseille de planquer le GPS avant de quitter son véhicule.

Une faute?

«Les deux hommes ont agi séparement. Ils ne se connaissaient même pas», relève Pierre-André Waeber, du service de presse de la police fribourgeoise. Cette dernière a arrêté deux Portugais vivant à Fribourg, déjà connus des services de police. Depuis juin l’enregistrement de plaintes a démontré une recrudescense de vols de ces appareils de guidage.

Les deux auteurs sont soupçonnés d’avoir subtilisé 24 appareils à eux deux. Les vitres des véhicules étaient brisées avec un marteau. Un premier suspect, âgé de 30 ans, a été interpellé en octobre. Il a avoué 7 vols de GPS par effraction. A la fin du même mois, les policiers ont intercepté le deuxième, âgé de 36 ans. Ce dernier a avoué 23 vols dans des autos, dont 17 GPS.

«Il est évident qu’ils ne volaient pas ces appareils pour décorer leur propre pare-brise, ironise le chef du service de presse, Benoît Dumas. Les acheteurs doivent se méfier des GPS d’occasion à vendre sur internet. Il vaut mieux exiger une copie de la facture, pour s’assurer qu’il n’y a pas de recel.»

Sur Neuchâtel, où 35 appareils ont été volés depuis le début de l’année, Pascal Luthi, de la police cantonale, estime que «la démocratisation des GPS explique aussi la hausse des vols.» Les deux polices conseillent en tout cas vivement de cacher les GPS dans le vide-poche, fermé à clé si possible, au moment de quitter son véhicule.

(Nando Luginbuhl/ats)