Estavayer-le-Lac (FR)

27 septembre 2018 13:32; Act: 27.09.2018 19:48 Print

Manif antispéciste: dans le calme, ou presque...

par Xavier Fernandez - Les forces de l'ordre sont parvenues à éviter toute forme de confrontation. Y compris quand un homme est arrivé avec une batte de baseball.

Sur ce sujet
Une faute?

Au vu des incivilités perpétrées par des antispécistes anonymes à Fribourg, lundi matin, cumulées à un certain ras-le-bol d'une partie de la population, il était à craindre que la «Nuit debout et révoltée devant les abattoirs» finisse par dégénérer. Au final, tout s'est bien passé. Mais la police a dû veiller au grain.

Une douzaine de manifestants sont arrivés mercredi vers midi, devant l'entreprise staviacoise Marmy Viandes en gros. Et, bien que le préfet de la Broye Nicolas Kilchoer ne les avait pas autorisés à venir avant 18 h, ils n'ont pas été délogés. Surtout parce qu'ils n'ont pas empêché les rares camions (qui ne transportaient pas de bétail) d'accéder au site.

«Ce n'était pas le bon jour»

«En fait, ils ont assez mal choisi leur jour, sourit le patron d'une entreprise voisine. Les mercredis, il n'y a presque aucune activité. Par contre, s'ils étaient venus lundi ou mardi, là, ils auraient assisté à un véritable défilé.» Les manifestants n'avaient toutefois pas le choix, puisque cette journée de protestation se déroulait simultanément dans plusieurs pays.

Au fil des heures, le petit groupe qui s'était aligné à proximité de l'entrée de l'abattoir, vêtu de noir et tenant des photos d'animaux morts entre les mains comme s'il s'agissait d'un recueillement funéraire, s'est agrandi. En fin d'après-midi, une cinquantaine de manifestants étaient sur place.

Le barbecue n'a pas eu lieu

Ces derniers ont eu droit à quelques visites imprévues. Deux agriculteurs sont venus pour échanger des politesses et, plus tard, un homme armé d'une batte de baseball est descendu d'un pick-up avec l'idée d'en découdre. Cet individu, comme les quelques autres s'étant présentés pour provoquer des confrontations, a été prié de partir par les policiers. «Vers 22h30, une trentaine de contre-manifestants sont arrivés sur place. Aucun débordement n'a pu être constaté. A notre demande, ils ont quitté les lieux vers 23 h», indique la gendarmerie. Selon une rumeur insistante, un boucher de la région avait aussi prévu d'organiser un barbecue juste en face. Mais les saucisses ne sont pas non plus passées sur le gril. Visiblement, il s'agissait d'un canular.

«Le bilan est plutôt positif, au sens où nous avons pu provoquer le débat, estime l'organisatrice Elisa Keller. Mais des animaux continueront de mourir ici chaque semaine, malgré tout». Pour le patron de l'entreprise Marmy aussi, tout va bien. D'ailleurs, il avait pris la précaution de freiner les livraisons de bétail du jeudi matin jusqu'au départ des antispécistes, à 8 h.

Cette édition 2018 de la Nuit debout était la troisième du genre. Mais, comparé aux deux précédentes, il y avait pas mal de tensions en plus. «Que des gens viennent pour nous insulter, c'est une première. Cela dit, c'est plutôt bon signe, au sens où cela prouve que nos actions ont un impact», se réjouit Elisa Keller.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bruce le 27.09.2018 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Quel est votre combat ?

    Que les animaux soient traités plus dignement pendant leur vie et pendant la mise à mort ? Je l'accepte et je suis d'accord. Des animaux plus heureux sont certainement plus sains à la consommation. Que les gens arrêtent de manger de la viande ? C'est utopique et ca ne passera JAMAIS. Nous mangeons de la viande depuis la nuit des temps. Un point c'est tout. Ne venez pas me parler de saucisse de soja. Ca m'énerve et vous perdez toute crédibilité. Moi, je ne vous oblige pas à manger des steaks. Commencez par respecter cela et ca sera déjà un bon début.

  • martins1806@hotmail.com le 27.09.2018 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de travail

    Mais ces jeunes gens ne travaillent pas ?

  • Jean Bon le 27.09.2018 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Impact ?

    «Que des gens viennent pour nous insulter, c'est une première. Cela dit, c'est plutôt bon signe, au sens où cela prouve que nos actions ont un impact» Lol 50 manifestants ! C'est vraiment ce qu'on appelle un impact ! Ce mouvement va se terminer comme la techtonite ! Dans la plus grande indiférence ! Autant j'ai un énorme respect pour les végétariens autant les anti spécistes je comprends pas leur combat. La notion de châine alimentaire est bien plus ancestrale que ce mouvement.

Les derniers commentaires

  • deep le 28.09.2018 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à tableuuu !

    C'est moi ou cette manifestation n'a servi qu'à attiser l'appétit pour un bon steak de la plupart des lecteurs ici ?! (bon, vais allumer le bbq moi, fait bô ce soir...)

  • Mendrisiotto le 28.09.2018 14:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??

    Et le jour ou il aura un gros pépin, les autorités cantonales et fédéral diront, fallait dire, On ne savait pas, Inévitablement il va arriver quelque chose.

  • Alex Flex le 28.09.2018 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    Sondage de février 2017 par DemoSCOPE

    Un peu d'éducation et de chiffre pour l'écrasante majorité d'ignorant qu-il y a sur ce forum : "14 % de la population suisse mangent végétarien ou végane (11 % de végétariens, 3 % de véganes). Sy ajoutent 17 % qui se disent flexitariens. De fait, environ un tiers de la population fait consciemment attention à une alimentation sans ou avec peu de viande [...] Les raisons principales pour le renoncement à la viande étaient les suivantes : le bien-être des animaux (78 %), raisons écologiques (58%), comme contribution au ravitaillement alimentaire du monde (40 %) ainsi que leur santé (35%)"

    • Jules le 28.09.2018 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Alex Flex

      Oui ben le 78% de 14% ça reste quand même pas des masses pour vouloir tout changer... allez bon app

    • Pierre le 28.09.2018 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Alex Flex

      Raisons écologiques... cest vrai que les exploitations utilisants des pesticides à foison pour être rentables, cest super écolo...

  • margareth eigenmann le 28.09.2018 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    oui mais

    Je respecte chaque personne ainsi que son mode de nourriture. A eux à faire de même, on ne peut demander aux autres d'avoir les mêmes idéologies que soi.

  • Marie Louise Font le 28.09.2018 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Assez!

    Les antispécistes sont des voyous : ils cassent et causent de graves dégâts entrainant des préjudices pour des commerçants qui travaillent, ce qui ne semble pas être le cas de ces donneurs de leçons ...