Estavayer-le-lac (FR)

26 septembre 2018 07:22; Act: 26.09.2018 11:31 Print

Manifestation antispéciste sous haute tension

par Xavier Fernandez - Des dizaines d'activistes sont attendus aux abords de l'un des abattoirs de la localité, de mercredi midi à jeudi matin.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Annuel et international, le rassemblement risque bien de se dérouler dans un climat de tensions. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les antispécistes suisses ne disposent pas des autorisations nécessaires pour manifester devant l'enseigne staviacoise Marmy Viande en gros, de mercredi midi à jeudi matin, comme ils prévoient de le faire.

«Le concept qu'on nous a présenté se nomme une Nuit debout et révoltée devant les abattoirs. Il n'y a donc aucune raison pour que les manifestants soient présents en journée», commente le préfet du district de la Broye, Nicolas Kilchoer. Cela dit, les activistes n'ont pas l'intention d'attendre 18h. Et ils ne pensent pas non plus respecter les autres restrictions imposées par la préfecture, telles que l'interdiction d'utiliser des mégaphones ou de lancer des fumigènes.

«Désobéissance civile»

De plus, le groupe 269 Libération animale qui organise cette soirée d'action prône, notamment sur les réseaux sociaux, des stratégies «offensives», ainsi que la «désobéissance civile». Mais, quantitativement, ils ne seront pas très nombreux. «Sur place, nous serons quelques dizaines. Environ 80 au maximum», concède la responsable, Elisa Keller.

Quant aux policiers présents, le préfet ne souhaite pas articuler de chiffre. Mais il souligne qu'ils seront en nombre suffisant pour éviter d'éventuels débordements. «Et, de plus, si des infractions sont commises, les responsables seront poursuivis pénalement et devront assumer leurs actes», prévient l'élu broyard. Pour ce dernier, l'important est que deux principes de base soient respectés: que l'entreprise Marmy puisse travailler normalement et que la manifestation se déroule pacifiquement. En conséquence, les policiers n'emploieront la force qu'en dernier recours. Mais, pour rappel, des actions illégales et violentes revendiquées par des antispécistes ont été commises ces derniers jours.

Pas dispositif particulier

En outre, l'abattoir n'a pas prévu de dispositif particulier pour se protéger. Mais les 140 collaborateurs ont été avertis qu'ils risquent de vivre une journée un peu spéciale. Quant au directeur, il est confiant: «Au vu des précédentes éditions qui se sont déroulées dans le calme, je pense que cette manifestation sera pacifique même si nous sommes parés à toutes les éventualités. De plus, Nous n'avons que rarement des abattages les mercredis. Quant au jeudi, nous travaillerons comme à nos habitudes», commente Bruno Marmy.

Ce dernier rappelle également que son entreprise n'a pas attendu cette manifestation pour mettre en place différentes mesures portant sur le bien-être des animaux avant leur mise à mort. «Nous avons notamment un contrat avec la Protection suisse des animaux (PSA), un organisme indépendant, qui peut à tout moment et sans s'annoncer faire des contrôles dans l'ensemble de notre entreprise. Et nous disposons aussi de caméras de surveillance qui enregistrent toutes les zones dans lesquelles les bovins sont vivants. Ces images sont à disposition tant de la PSA que du service vétérinaire cantonal. Toutes ces mesures qui vont bien au-delà des exigences légales démontrent bien que nous n’avons rien à cacher», signale Bruno Marmy.


L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico le 26.09.2018 07:49 Report dénoncer ce commentaire

    Inquisiteurs

    Les respect c'est avant tout de ne pas imposer ses idées aux autres.

  • Yann le 26.09.2018 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ras le bol de ces extrémistes!

    Enfermez les une bonne fois pour toute avec des amendes à la clef ça les fera peut-être réfléchir.. Ces individus commencent à nous raser on respecte leur liberté de penser qu'ils respectent la nôtre.

  • je je le 26.09.2018 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est tout faux !

    je ne comprend pas pourquoi ils font autant de dégâts à des bâtiments ces antispéciste. Les mangeur des viandes ne vont pas détruire des jardins ! Je ne pense pas que c est comme ça qu'ils vont ce faire comprendre. Moi quand je vois qu'il font autant de dégâts chez autrui, je pense qu'il ne faut surtout pas les écouter. Ce sont des lâches et mal dans leur peau! C'est tout faux comme ils agissent ! !!

Les derniers commentaires

  • Hunt le 29.09.2018 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chasseur

    Moi je suis en haut de chaine alimentaire un prédateur même. Et je vais chasser au rayon boucher de la coop. Oui je suis un vrai.

  • Marie Louise Font le 28.09.2018 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Raz le bol .

    L'antispécisme est une nouvelle mode pour que les fainéants aient une raison de manifester dans la rue ... Grotesque !

  • Max le 27.09.2018 07:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manifestation

    On est jeudi aujourdhui ! Pis en faite y c est passé quoi ?

  • Albert Desarzens le 27.09.2018 01:58 Report dénoncer ce commentaire

    De quoi on parle

    Le spécisme est l'idéologie qui considère que la vie et les intérêts des animaux peuvent être méprisés simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce. La notion de spécisme peut être comprise par analogie avec le racisme ou le sexisme ; le spécisme tend à exclure les animaux du cercle de considération morale. Lantispécisme est simplement le refus que lespèce dun être sensible soit un argument pour refuser de prendre en considération ses intérêts et sa vie.

    • NOmPrrainom le 27.09.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

      tu as raison, mais

      C'est bien beau de penser ca, mais quand on a un avis on se contente de le partager aux autres, pas de l'imposer. Les Vegan s'imposent au même titre que la charia

    • Trump le 27.09.2018 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @NOmPrrainom

      Exactement bravo

    • Hubert Nemrod le 28.09.2018 11:15 Report dénoncer ce commentaire

      Absurde au carré

      l'antispACEisme, c'est l'absurde au carré et la négation du fonctionnement de la vie sur terre, qui n'existe que parce que CHAQUE espèce, animale ou végétale, sert à nourrir une autre. Les SEULES qui voudraient s'extraire, en vain, à cette réalité (à grand renfort de compléments alimentaires, bonjour le régime Frankenstein !) sont les quelques hurluberlus antispACEistes et végans. Une pschanalyse s'impose d'urgence !

  • David Favre le 27.09.2018 01:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les humains peuvent être éthiques

    C'est vrai que certains animaux en mangent d'autres, comme c'est vrai que les éléphants ont une alimentation végane. Si quelqu'un faisait ses besoins dans la rue en prétextant que beaucoup d'animaux, comme les chiens, n'utilisent pas de toilettes, on le prendrait pour un fou. Alors comment comprendre que l'on utilise la même rhétorique pour essayer de justifier l'alimentation carnée en prétextant que certains animaux en mangent d'autres? Les humains, contrairement aux hyènes, savent cultiver des céréales et peuvent agir de manière civilisée en faisant le choix de respecter la vie des animaux.

    • Julien le 27.09.2018 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      Pas tout à fait juste

      Tous les végans mangent des compléments alimentaire... Ce qui veut bien dire qu'on doit manger de la viande. Parce qu'à preuve du contraire les compléments alimentaires ne sont pas naturels... Sans parler des vegans qui ont eu des problèmes de santé suite à leur changement de nourriture. Le respect des animaux c'est de les traiter correctement et de les tuer proprement pour qu'ils ne souffrent pas.