Grève des femmes

14 juin 2019 09:52; Act: 14.06.2019 10:37 Print

Manifestation devant le Parlement valaisan

Une centaine de militantes de la cause féminine se sont mobilisées à Sion devant le Grand conseil valaisan pour demander plus d'égalité.

Une faute?

La grève des femmes s'est invitée devant le Grand conseil valaisan vendredi matin. Durant une demi-heure, une centaine de militantes de la cause féminine se sont mobilisées pour demander plus d'égalité. Une haie d'honneur a même été organisée devant les portes du parlement, au moment de l'entrée des députés et des membres du gouvernement.

La manifestation a pris plusieurs formes. Les manifestantes venues du Haut-Valais ont scandé divers slogans, demandant davantage d'égalité. Côté romand, on a préféré chanter sur un ton humoristique de circonstance. Diverses banderoles ont également été déployées sur lesquelles on pouvait lire des slogans comme : «Tous égaux», «Rentes équilibrées», «Tâches 50/50» ou «Stop violences».

Un instant de silence

A l'intérieur du plénum, le rose et le bordeaux ont fait une entrée remarquée dans l'hémicycle, principalement parmi les élus de gauche. Chemises, cravates et autres badges aux couleurs peu habituelles pour un parlement ont ainsi fleuri pour l'occasion.

Dans son discours d'introduction de cette ultime journée de la session, le président du Grand Conseil Gilles Martin (PDC) a parlé «de journée de mise en valeur des femmes». Sur son initiative, un instant de silence a été observé pour sensibiliser les députés aux violences faites aux femmes.

Des demandes de collectifs féminins visant à pouvoir manifester à l'intérieur du parlement ont par ailleurs été refusées par le bureau du législatif, puisque contraire à son règlement. L'un demandait de permettre à 130 femmes de s'asseoir sur les sièges des députés, avant le début des débats. L'autre, de pouvoir y chanter.

(nxp/ats)