Suisse/Italie

26 février 2019 14:00; Act: 26.02.2019 14:00 Print

Marchand actif en Valais et proche de la mafia jugé

Un Napolitain qui possède une société à Martigny sera jugé à Aoste pour extorsion. Ses rencontres avec un boss de la 'Ndrangheta ont alerté les autorités.

storybild

Le commerçant qui sera jugé en Italie possède une société de livraison de produits comestibles à Martigny (VS). (Photo: Braegel/Wikipedia)

Sur ce sujet
Une faute?

Officiellement, l'acte d'accusation dirigé contre un commerçant italien actif en Valais n'évoque «que» de l'extorsion. L'homme sera jugé prochainement à Aoste (It), et il risque 2 ans de prison, révèle «Le Nouvelliste» mardi. Mais c'est bien l'ombre de la pègre qui planera sur ce procès. Car le Napolitain établi à Aoste a attiré l'attention de la justice antimafia au printemps 2015. À l'époque, il rencontrait régulièrement dans ses bureaux un boss de la 'Ndrangheta calabraise, condamné à de nombreuses reprises dans les années 1990, notamment pour trafic de drogue. Le marchand avait d'ailleurs été placé sur écoute téléphonique.

Un livreur d'aliments actif en Suisse romande

Averti par le premier procureur de la Vallée d'Aoste de l'époque, le Napolitain, qui livre depuis près de dix ans des aliments à de nombreux restaurants et pizzerias de Suisse romande, a alors stoppé net tout contact avec le baron calabrais. L'ex-magistrat sera d'ailleurs aussi jugé à Aoste pour extorsion et violation du secret de fonction. Quatre autres personnes sont accusées dans cette vaste affaire de corruption.

Le procès débutera dès la fin du mois de février. Il y a un mois, un nouveau coup de filet avait été réalisé à Aoste. Seize personnes soupçonnées d'avoir des liens avec la mafia calabraise ont été arrêtées.

(frb)