Libre-échange

22 janvier 2020 12:25; Act: 22.01.2020 12:44 Print

Mercosur: Neuchâtel aimerait un référendum

Mercredi, les députés neuchâtelois ont accepté l'idée d'un référendum facultatif sur un accord de libre-échange.

storybild

Les députés neuchâtelois étaient réunis mercredi. (Photo: Keystone/Photo d'archives)

Une faute?

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mercredi une initiative cantonale demandant à l'Assemblée fédérale un référendum facultatif sur l'accord de libre-échange sur le Mercosur. Vaud et Genève ont fait la même requête.

Le législatif neuchâtelois a adopté une motion déposée par les Verts. De son côté, le Jura a demandé que les produits agricoles soient exclus de cet accord. La commission de politique extérieure du Conseil des Etats a rejeté le 14 janvier par 9 voix contre 2 cette initiative jurassienne.

Bas prix

Le canton du Jura s'inquiète, car les pays du Mercosur produisent à bas prix grâce à des domaines agricoles bien plus étendus et avec nettement moins de contraintes et d'exigences. Ils cultivent des OGM à large échelle et augmentent le rendement de leurs élevages grâce notamment à des hormones de croissance et à des traitements préventifs du bétail aux antibiotiques.

La commission n'a pas voulu se prononcer pour le moment sur la question d'un référendum facultatif sur ce traité avec l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, à la suite de l'initiative du canton de Genève, rejoint par Vaud et maintenant par Neuchâtel. Elle attend que le Conseil fédéral apporte des éclaircissements sur la question.

(nxp/ats)