Drame du lac de Bienne

14 décembre 2011 09:14; Act: 14.12.2011 11:58 Print

Mise en accusation reportée à avril

L'enquête se poursuit au sujet du drame du lac de Bienne de l'été 2010. Des expertises sont encore en cours et la mise en accusation est attendue en avril 2012 au plus tôt.

Voir le diaporama en grand »
28.10.2013 Le procès de l'homme accusé d'avoir happé avec son bateau une jeune femme sur le lac de Bienne, il y a trois ans, s'est ouvert lundi. Le Ministère public a requis 12 mois de prison avec sursis pour homicide par négligence contre le septuagénaire. La défense a réclamé l'acquittement. L'audition du septuagénaire n'a duré que deux minutes. Une embarcation correspondant au signalement du bateau fou qui a tué Angela A., le 11 juillet 2010, a été séquestrée. - Photo: dr Stephan F., l'ami de la victime. Le couple se trouvait sur un canot pneumatique lorsqu'un bateau à moteur leur a foncé dessus. Le drame s'est produit à proximité de l'île Saint-Pierre (photo). Le pilote du bateau ne s'est pas arrêté. La police mène d'intenses recherches depuis l'accident. Elle se concentre sur des bateaux de type Boesch ou Pedrazzini, ou de types semblables. Le pilote est un homme âgé de 55 à 65 ans, avec une légère calvitie. Il y avait des passagers à bord du bateau. 14.7.2010: La police ne sait pas dans quel canton est immatriculé le bateau, ce qui rend les recherches très difficiles, les trois lacs étant tous reliés entre eux (photo). Il est également possible que le bateau ait été sorti de l'eau ou qu'il ait quitté la Suisse. Les causes de l'accident sont également floues. Le pilote était-il sous l'influence de l'alcool? Stephan F., l'ami de la victime lance un appel, via «20 minutes», aux passagers du bateau: «Pourquoi ne dénoncez-vous pas le pilote?»

Sur ce sujet
Une faute?

Le 11 juillet 2010, une femme de 24 ans avait été heurtée par un yacht alors qu'elle était sur un bateau pneumatique avec son fiancé près de l'île Saint-Pierre. Ses jambes avaient été sectionnées par l'hélice. Elle devait succomber à une hémorragie dans les bras de son ami. L'embarcation avait poursuivi sa route sans s'arrêter.

Après ce drame, le ministère public régional Jura bernois - Seeland a ouvert une instruction préparatoire pour homicide par négligence. Au cours des investigations, de forts soupçons ont été portés sur un homme alors âgé de 74 ans, habitant la région, rappelle un communiqué commun publié par de la police cantonale et le ministère public concerné.

Questions supplémentaires

Plusieurs expertises ont été demandées à différentes instances, la dernière au printemps dernier. Initialement, les résultats devaient être présentés à l'automne, mais ne sont toutefois pas encore disponibles, en raison de l'envergure des questions techniques qui se posent. Ces résultats sont attendus pour le premier trimestre 2012.

En outre, à la suite de l'établissement d'une expertise précédente, la défense a adressé des questions supplémentaires au sujet de celle-ci. Les réponses sont encore pendantes. Pour ces raisons, la mise en accusation initialement prévue pour cet automne ne peut pas encore avoir lieu.

Le ministère public ne pourra évaluer si l'instruction est complète qu'une fois toutes les expertises terminées. La loi prévoit ensuite un nouveau délai pour la présentation éventuelle par la défense de réquisitions de preuves supplémentaires. Une mise en accusation n'est donc pas à prévoir avant le deuxième trimestre de l'année prochaine.

(ats)