Valais

10 décembre 2019 10:14; Act: 10.12.2019 10:17 Print

Monthey valide l'extension d'une grande carrière

Lundi soir, le législatif montheysan a dit oui à l'agrandissement de la carrière des Freneys, l'une des plus importantes du pays.

storybild

Les réserves en grès de gisement de la carrière de Freney II seront épuisées en 2022-2023. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'extension de la carrière des Freneys a franchi son second écueil politique. Après l'assemblée primaire de Massongex (VS), le Conseil général de Monthey a validé la modification partielle du plan d'affectation des zones et du règlement communal des constructions.

Lundi soir, le législatif montheysan a dit oui à l'agrandissement de l'une des plus importantes carrières du pays. Au vote, 36 élus, surtout issus des rangs PDC et PLR, ont voté oui. Quinze représentants de la gauche (PS, PCS, les Verts) et de l'Entente pour Monthey se sont exprimés contre le projet. Deux conseillers se sont abstenus.

Il y trois semaines, l'assemblée primaire de Massongex avait validé l'extension de la carrière, au terme d'un vote à couteaux tirés (228 voix pour contre 194 votes contraires) et dans une ambiance volcanique.

Recours inéluctable

Si le volet politique de l'affaire est terminé, le judiciaire est loin de l'être. Parmi les quelque 350 citoyens déboutés à Massongex et 87 à Monthey, réunis majoritairement au sein d'un comité citoyens, nombreux feront prochainement recours auprès du Conseil d'Etat.

«Puis, si besoin, nous irons devant le Tribunal cantonal, voire fédéral si nous devions trouver les fonds nécessaires», rappelle le principal opposants, Marc-Henri Tenthorey. «Nous estimons que le projet voté en assemblée primaire ne respecte pas l'un des articles de la LAT.»

Clause du besoin

Pour justifier l'agrandissement de l'une de ses carrières, Famsa (ndlr: la Fabrique d'Agglomérés Monthey SA qui exploite la carrière) avait invoqué la clause de nécessité. Les réserves en grès de gisement de la carrière de Freney II, l'une des plus importantes du pays, seront en effet épuisées en 2022-2023.

Cette roche de type dur sert à 26% à créer du ballast pour les chemins de fer et à 28% à répondre aux besoins en gravillons durs pour les routes cantonales et nationales. La durée d'extraction demandée est de 30 ans. En cas de cessation de production, les firmes concernées, notamment les CFF, devraient davantage se tourner vers l'étranger.

Amendement refusé

Aux Freneys, deux décharges supplémentaires sans produits amiantés sont également prévues. L'une pour les matériaux d'excavation, l'autre de type D, soit pour des déchets issus de l'incinération des ordures ménagères.

C'est justement la construction pour 2037 de cette décharge de type D qui a fait le plus débat à l'occasion de la séance du Grand Conseil de Monthey, lundi. Un amendement pour ajourner sa construction émanant de l'Alliance de gauche a été refusé par le plénum (30 voix contre 19).

(nxp/ats)