Fribourg

15 juillet 2014 11:27; Act: 15.07.2014 11:27 Print

Mordu par un chien de protection des troupeaux

Un randonneur a été attaqué par deux canidés qui protégeaient des moutons. L'un des deux lui a croqué la fesse. Les deux chiens ont été confisqués sur ordre des autorités.

Une faute?

L'homme se baladait sur un sentier balisé dans la région de Schafarnisch, le 26 juin dernier, lorsqu'il s'est retrouvé face à deux patous qui gardaient un troupeau, relate «La Liberté» dans son édition de mardi. Les chiens se sont approchés de lui et l'un des deux l'a mordu à la fesse. Le vétérinaire cantonal fribourgeois a ordonné le séquestre des canidés après que le cas lui a été signalé par la victime. En colère, le randonneur souligne que les chiens de protection de troupeau «peuvent être dangereux voire mortels» et assure que d'autres férus de promenades en montagne sont effrayés par leur présence sur les hauteurs.

Selon François Meyer, collaborateur scientifique pour la protection des troupeaux au sein d'AGRIDEA, il ne faut pas stigmatiser ces animaux. Il indique que les morsures restent peu fréquentes, en moyenne deux par année dans le canton de Fribourg. Le président de l'Association Chiens de protection des troupeaux Suisse et éleveurs ajoute, pour sa part, qu'ils sont une aide précieuse pour lutter contre les attaques de loups et de lynx et qu'il s'agit de rester calme lorsqu'on les approche.

Privé de ses deux chiens, le berger est désormais stressé à l'idée que ses bêtes ne sont plus sous bonne garde durant la nuit. Il assure également que le randonneur n'a pas respecté les consignes de sécurité lorsqu'il s'est retrouvé en présence des patous. Selon lui, il ne lui serait rien arrivé s'il était resté à l'écart des moutons.

(20 minutes)