Valais

05 septembre 2019 19:02; Act: 05.09.2019 19:39 Print

Le loup fait un nouveau carnage dans le Chablais

Un troupeau a été pris pour cible par un ou plusieurs loups dans la nuit de mercredi à jeudi au Val-d'Illiez. Cinq bêtes sont mortes.

storybild

Le loup a commis plusieurs attaques dans la commune de Val-d'Illiez depuis le 26 juillet dernier. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le loup a attaqué des moutons dans la nuit de mercredi à jeudi sur l'alpage de Chésery dans la commune de Val-d'Illiez. Pour l'heure, le garde-chasse dénombre sept bêtes attaquées, dont cinq sont mortes.

Les prélèvements ADN sont en cour, mais le garde-chasse Serge Mariéthoz est catégorique et confirme l'information diffusée sur le site internet de «24heures»: il s'agit bien de l'oeuvre d'un ou de plusieurs loups. Selon lui, le troupeau était correctement protégé, rassemblé dans un parc de nuit.

Trois bêtes ont été retrouvées mortes et deux ont dû être achevées. Une a été ramenée blessée à l'écurie et une autre se trouve dans un endroit très escarpé et n'a pas encore pu être approchée, précise le garde-chasse. Il n'est pas exclu que l'on retrouve d'autres victimes sur l'alpage, une fois que l'épais brouillard se sera levé.

Pas de chien de protection

Le propriétaire du troupeau ne disposait pas de chien pour assurer la protection de ses bêtes. En effet, selon un article du «Nouvelliste» daté du 2 septembre dernier, William Grenon expliquait qu'il fallait attendre plus d'un an pour obtenir un tel canidé, en raison d'une «rupture de stock».

Le loup a commis plusieurs attaques dans la commune de Val-d'Illiez depuis le 26 juillet de cette année. Au total, une vingtaine de moutons ont été tués. Non loin de là, sur l'alpage de l'Au de Morge, en-dessus de Saint-Gingolph (VS), plusieurs chèvres ont également été dévorées par le grand prédateur lundi dernier.

Des chèvres dévorées par le loup en pleine journée

Présence d'une meute

Le 22 août, le service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune avait confirmé la présence d'une meute dans le Chablais. Trois loups adultes et sept louveteaux ont pu être repérés grâce à des pièges photographiques installés dans le cadre du suivi des grands prédateurs.

(20 minutes/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • pauvre bêtes le 05.09.2019 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    wow quel scoop

    Eh oui, le véganisme n'a pas encore atteint les loups, triste hein ?

  • Lucyfer asian CH le 05.09.2019 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça, ça va se savoir

    je ne sais pas, entre un loup qui tue pour bouffer et l'humain qui détruit pour son confort voir par bénéfice, je me demande qui c'est qui fait un vrai carnage...

  • lione le 05.09.2019 19:54 Report dénoncer ce commentaire

    en rire ou pleurer

    réintroduction du loup, puis abattage des ces mêmes loups , nous ne savons pas quoi pour laisser une empreinte désastreuse de notre passage sur cette terre

Les derniers commentaires

  • Ange 1 et démon 1 le 08.09.2019 23:39 Report dénoncer ce commentaire

    Des monstres

    Qui a vu le loup attaqué la chevre... je crois plus à un coup monté par les chasseurs pour justifié leurs actes

  • Tropdemonde le 08.09.2019 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surproduction

    Le problème c'est la surpopulation de nouveau ! Qui dit surpopulation dit surproduction. A l'époque les éleveurs avaient 4-5-10 moutons c'était facile à protéger... Mais vu que maintenant pour s'en sortir financièrement il faut plusieurs centaines de moutons la pour les protéger en alpages c'est sur que c'est compliqué...

  • Le Garde Faune le 08.09.2019 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Irrespect et ignorance des écolos

    Jespère que les pro-loup ont regardé lexcellent reportage diffusé sur Fr 2 à la TV le samedi 7 sept. à 13 h30 . J'espère qu'ils ont u l'intelligence de se faire une opinion réelle . Et aussi darrêter ces commentaires sans s'informer .Personnellement j'ai tout mon respect pour cette bergère dans sa détresse .

    • Jcarl le 08.09.2019 17:05 Report dénoncer ce commentaire

      Penser de manière moins binaire

      Tellement plus facile de critiquer ces feignants d'éleveurs dont le seul but est d'obtenir des payements directs. En France où le pastoralisme et les salaires moins élevés permet l'activité de berger, ils ne s'en sortent plus sans tir de régulation. Monsieur Landry admet ces tirs comme solution acceptable. On peut éventuellement écouter et admettre ce genre d'avis.

  • daniel schurch le 07.09.2019 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chaperon rouge

    soyons sérieux, si le loup revient nous devrons régulé, les éleveurs ne sont pas seulement des producteurs de viande. ils garantissent le maintien d'un patrimoine génétique qui appartient à l'ensemble de l'humanité. je dois admettre que les défenseurs des loups aussi. trouvons ensemble une solution bien suisse et acceptable pour tous.

  • Daisy borradori le 06.09.2019 20:10 Report dénoncer ce commentaire

    Loup

    Que les propriétaires de moutons prenbrnt des viens ca ta rais. Point t final

    • Mme Larousse le 08.09.2019 09:56 Report dénoncer ce commentaire

      Dictionnaire

      J'ai rien compris .... En français S.V.P.