Énergies renouvelables

26 novembre 2019 16:33; Act: 26.11.2019 19:33 Print

Neuchâtel veut devenir champion de l'hydrogène

Le canton neuchâtelois compte tirer profit de l'abondance d'eau en Suisse pour se positionner comme pionnier de l'énergie à base de l'hydrogène.

storybild

Comme la Suisse dispose d'eau en abondance, utiliser l'hydrogène est «plus qu'un progrès écologique». (Photo: Keystone)

Une faute?

Le canton de Neuchâtel aimerait devenir champion suisse de l'hydrogène. Comme la matière première de ce combustible est l'eau, la Suisse a intérêt à se positionner dans ce domaine. Des emplois pourraient être créés et un savoir-faire développé.

Pour les promoteurs de l'hydrogène, la question du stockage des énergies renouvelables «est cruciale pour la réussite de la transition énergétique». Ils l'ont rappelé mardi à l'occasion de la conférence à Neuchâtel de l'association Solar Swiss Connect, qui s'est penchée sur le stockage de l'énergie photovoltaïque.

Une motion visant à investir dans la technologie hydrogène a été adoptée sans opposition en septembre. Le texte demande que le canton utilise les crédits d'investissement pour «lancer une dynamique déterminante, que ce soit pour son utilisation propre (par exemple pour les véhicules des garages de l'Etat) ou pour celle des citoyens, d'autres collectivités et d'entreprises locales».

Vague de fond

Comme la Suisse dispose d'eau en abondance, utiliser l'hydrogène est «plus qu'un progrès écologique». Cela permet de développer du savoir-faire, de créer des emplois et une renommée «peut-être 100% suisse», observe le député suppléant Vert'libéral Maxime Auchlin. «Grâce à la recherche dans les instituts et universités, cette révolution est possible et même déjà en cours».

Selon les promoteurs de l'hydrogène, «une vraie vague de fond se ressent autour de nous». La France propose des moyens de transport public roulant à l'hydrogène, alors que des constructeurs automobiles asiatiques proposent déjà des modèles de série.

En Suisse, différents acteurs proposent déjà des solutions de reconversion de véhicules à l'hydrogène, ou des systèmes (piles à combustible) domestiques permettant de co-générer électricité et chaleur, tout en ne rejetant que de l'eau. Même Stadler propose désormais une rame roulant à l'hydrogène pour les lignes non-électrifiées.

(nxp/ats)