Valais

05 septembre 2016 07:59; Act: 05.09.2016 11:38 Print

Paraplégique, elle a gravi une via ferrata

par Caroline Gebhard - Joëlle Philibert a décidé d'aller au bout de ses rêves. Samedi, elle a parcouru la via ferrata de Moiry, à Grimentz, sur le dos du sportif Stéphane Zufferey.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

«C'était très extrême et plus sportif que ce que je pensais!» Joëlle Philibert est une habituée des défis sportifs. Ces dernières années, cette Vaudoise née paraplégique a fait du BMX sur le dos du spécialiste de la discipline Eric Breuils, gravi le Vésuve sur le dos de son ami et pratiqué le parapente. Samedi, elle était en Valais pour une nouvelle aventure qui consistait à gravir la via ferrata de Moiry, à Grimentz, avec l'aide du sportif Stéphane Zufferey, surnommé «Ferathor». L'année dernière, le quadragénaire s'était illustré en grimpant au même endroit, lesté de 60 kilos de chaînes.

Encadrés par un staff de huit personnes, Joëlle Philibert et Stéphane Zufferey avaient prévu leur ascension depuis plusieurs mois déjà. Samedi, ils sont arrivés au bout de leur périple en 1h20 environ. Installée dans une sorte de sac à dos qu'elle décrit comme «un porte-bébé aménagé pour un adulte», la trentenaire a vécu des sensations très fortes et explique qu'au lendemain de cette expérience, elle est «encore sur un petit nuage»! A la question de savoir pour quelle raison elle s'est lancé ce défi, elle répond simplement: «J'en avais envie!» Très touchée par la cause des réfugiés, elle avait choisi de réaliser cet exploit pour l'association Humansnation, qui vient en aide à ceux qui fuient leur pays.