Monthey (VS)

10 décembre 2019 13:36; Act: 10.12.2019 13:37 Print

Plus de trois hectares de terrain rendus à la nature

La Ville de Monthey et le WWF ont signé une convention mardi pour donner une nouvelle vie à l'étang de la Step, assaini dès 2014.

storybild

Une vue sur l'étang de la Step, ici photographié en 2009. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'étang de la Step de Monthey (VS), soit plus de 3 hectares de terrain en zone d'intérêt public, est rendu à la nature. Cette mesure de compensation convenue entre Monthey et le WWF permet d'aller de l'avant dans la réalisation du Terminal rail-route et le réaménagement de la Vièze.

L'ancien bassin de décantation, exploité par le site chimique entre 1934 et 1972 et assaini dès 2014, connaît ainsi une énième vie. La Ville de Monthey et le WWF du Valais romand ont signé mardi une convention mettant fin à d'intenses discussions, a indiqué la commune valaisanne dans un communiqué mardi.

Peu à peu, la nature a repris ses droits et l'étang de la Step, propriété de la commune, lui a été rendu. Il s'y développe aujourd'hui un biotope qui connaît de nombreux échanges avec les milieux naturels voisins comme la gouille des Mangettes ou le Rhône.

Un nouveau virage

«Monthey est une ville industrielle. La chimie y est présente depuis plus de 100 ans et avec un passé et des pratiques qui ont évolué et qu'il faut assumer. Plus de 200 millions de francs ont été investis pour assainir certaines zones dont le Pont Rouge et l'étang de la Step», rappelle Stéphane Coppey, président de la Ville de Monthey. On prend aujourd'hui un nouveau virage plus en accord avec le respect de la nature".

Le terrain est situé à proximité des berges du Rhône et de la zone qui fera l'objet d'un réaménagement complet dans le cadre de la troisième correction du Rhône. Ce lieu sera aussi dédié à l'observation puisque des aménagements dans un but didactique seront possibles en périphérie du site.

Avec cette compensation, la Ville de Monthey peut ainsi aller de l'avant dans le projet de déplacement du Terminal rail-route hors du centre-ville. Elle permet encore de réaménager la rivière la Vièze entre le Pont couvert et l'embouchure dans le Rhône. L'élargissement de la rivière en aval permettra de diversifier les habitats aquatiques et piscicoles. De plus, les arbres sur la promenade de cet affluent seront conservés.

(nxp/ats)