Valais

03 juillet 2014 11:53; Act: 03.07.2014 12:08 Print

Prostituées indésirables en zones habitées

Le canton du Valais veut se doter d'une loi qui confinerait l'exercice du plus vieux métier du monde dans les zones industrielles et artisanales, selon «Le Nouvelliste».

storybild

Le canton du Valais veut que le plus vieux métier du monde se pratique en dehors des habitations et des commerces.

Une faute?

Les 2797 personnes officiellement connues pour s'adonner à la prostitution dans le canton du Valais risquent de devoir bientôt exercer leur métier en dehors des zones d'habitation et commerciales. Un projet de loi dans ce sens sera au menu du Grand Conseil valaisan avant la fin de l'année, selon «Le Nouvelliste».

D'après le quotidien valaisan, la prostitution sera désormais confinée dans les zones industrielles et artisanales. Le but de cette loi visant à dégager la prostitution du milieu urbain est de ne pas faire perdre l'attractivité des commerces ainsi que d'éviter une cohabitation trop sensible avec les résidents des cités.

Michel Perrin, chef du service juridique au Département de l'enseignement et de la sécurité, annonce que la loi pourrait même avoir des effets rétroactifs pour les salons déjà installés au coeur des villes. Une professionnelle du sexe tarifé, contactée par «Le Nouvelliste», s'inquiète de cette mesure d'éloignement qui, selon elle, «va précariser le métier». D'autre part, elle craint une baisse de clientèle. A savoir «des hommes de plus de 40 ans, mariés, pour qui il est plus discret de venir dans un immeuble abritant des appartements, des cabinets médicaux et des bureaux».

(apn)