Tourisme valaisan

23 mars 2011 13:01; Act: 23.03.2011 13:05 Print

Recul des nuitées dans tous les secteurs

Le canton a perdu de la clientèle sur ses marchés les plus importants et l'année à venir ne s'annonce pas sous de meilleurs auspices.

storybild

Une réforme du tourisme valaisan est une nécessité, a déclaré le président du Valais Tourisme Herbert Volken. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le secteur touristique valaisan a connu un exercice 2009/2010 difficile.

Toutes catégories d'hébergement confondues, le Valais a enregistré l'an dernier un recul de 3,2% des nuitées. Leur total a atteint 11,43 millions, chiffre le plus faible depuis 1980, a indiqué mercredi le directeur de Valais Tourisme Urs Zenhäusern lors de la présentation du bilan annuel.

Les nuitées hôtelières représentent 37,6% des nuitées et demeurent assez stables. Les nuitées parahôtelières sont en constant recul depuis le début des années 1990, une situation qui inquiète M.Zenhäusern.

Trop de lits froids

Dans l'hôtellerie, le recul se chiffre à 2,6%. Dans la parahôtellerie, la baisse est de 3,8%. Pourtant l'offre est importante: le Valais recense plus de 340'000 lits touristiques, dont 35'000 lits hôteliers. Le nombre de lits parahôteliers non loués dépasse 160'000, un volume en constante hausse.

La progression constante du nombre de lits ajouté à la baisse du volume de lits parahôteliers loués est «vraiment inquiétant», a déclaré M.Zenhäusern. Et même dans l'hôtellerie, de nombreux établissements ont été transformés en appartements non loués.

Avenir morose

La force du franc a joué un rôle dans l'évolution. Les effets se sont faits sentir dès l'été. Mais d'autres facteurs ne sont pas à négliger. L'étagement des fêtes de fin d'année a pesé sur les résultats du début de l'hiver. De novembre à janvier, les nuitées ont reculé de 2,6%.

Avec des fêtes de Pâques très tardives, la saison d'hiver actuelle devrait dans son ensemble enregistrer un recul de 2,5 à 3,5% selon M. Zenhäusern. Le résultat n'est pas satisfaisant, mais «on est loin d'une crise», a-t-il déclaré.

Pour l'année en cours, les prévisions sont moroses. Les pronostics laissent entrevoir une baisse de 1,6% des nuitées. Mais une embellie est possible en 2012 et en 2013.

Concurrence acharnée

La force du franc restera un facteur clé de l'exercice en cours. La diminution du tourisme se fait sentir dans toutes les régions, également hors de Suisse. Certaines régions, comme le Tyrol autrichien, font désormais une forte concurrence sur le marché suisse.

La clientèle helvétique reste le pilier du tourisme valaisan. Elle totalise la moitié de nuitées enregistrées et le volume a légèrement progressé ( 0.1%) l'an dernier. Mais la clientèle allemande et du Benelux, principaux marchés étrangers, a diminué de 10%.

Une réforme du tourisme valaisan est une nécessité, a déclaré le président du Valais Tourisme Herbert Volken. Il a plaidé pour une nouvelle organisation qui intègre les milieux agricoles et du commerce et davantage de moyens financiers qui doivent passer de 6,5 à 16,5 millions de francs.

(ats)