Canton de Neuchâtel

11 juin 2019 15:31; Act: 11.06.2019 15:34 Print

Remise d'une pétition contre un abattoir

Plus de 4000 signataires réclament aux autorités neuchâteloises une enquête approfondie sur l'abattoir des Ponts-de-Martel, après des révélations de maltraitance animale.

Sur ce sujet
Une faute?

L'association «Pour l'égalité animale» (PEA) a remis mardi à la chancellerie d'Etat de Neuchâtel une pétition munie de 4200 signatures demandant aux autorités de faire la lumière sur l'abattoir des Ponts-de-Martel. Elle avait diffusé la semaine dernière une vidéo sur les conditions des animaux dans cet établissement.

Illégalités connues

Cette pétition demande aussi au Grand Conseil et au Conseil d'Etat de ne plus subventionner les entreprises qui «exploitent ou tuent des animaux». Dans un communiqué, l'association PEA affirme que les services vétérinaires n'ont pas appliqué la loi en ne déposant pas plainte contre l'abattoir tout en ayant connaissance des illégalités.

«Sans l'enquête de notre association, les maltraitances que nous avons révélées n'auraient jamais été portées à la connaissance de la population et elles n'auraient jamais été punies non plus», dénonce Pia Shazar, porte-parole de l'association, citée dans le communiqué. Les séquences vidéo avaient été tournées en novembre 2018.

Non-respect des règles

Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires (Scav) du canton de Neuchâtel a expliqué la semaine dernière avoir été informé à la fin de l'automne que la mise à mort des animaux n'était pas systématiquement effectuée selon les règles. Il dit avoir alors exigé immédiatement des améliorations.

(nxp/ats)