Valais

19 février 2020 09:31; Act: 19.02.2020 09:31 Print

Rififi dans les locaux de la commune de Sembrancher

Le préposé cantonal à la transparence a voulu consulter des documents sur un dossier qui avait été révélé dans la presse. Mais on ne l'a pas laissé entrer.

storybild

La maison de commune de Sembrancher. (Photo: Google Street View)

Une faute?

En octobre 2019, «Le Nouvelliste» avait révélé que le président de Sembrancher (VS), assureur de profession, avait conclu «illicitement» et sans l'accord du reste de l'exécutif un contrat de prévoyance pour les employés de la commune.

Mardi, Sébastien Fanti, préposé cantonal à la transparence s'est rendu sur place pour consulter des documents, dont l'accès avait été refusé au média valaisan, contrairement à ce que prévoit la loi sur la transparence. Mais il n’a pas pu entrer dans les locaux de la commune, relate le journal. Qui précise que Sébastien Fanti entend informer le Conseil d'Etat ainsi que le Ministère public de ces faits.

(20 minutes)