Billets soldés

04 février 2019 17:15; Act: 04.02.2019 17:16 Print

Sans crier gare, les CFF restreignent les dégriffés

par Yannick Weber - Des voyageurs ont constaté une raréfaction des tickets à prix réduit depuis le début de l'année. La compagnie relativise.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des voyageurs se sont étonnés de ne plus trouver autant de billets dégriffés disponibles pour certains trajets, depuis le début de l'année, par rapport aux mois précédents. Leur impression a été confirmée à demi mot par les CFF, qui ne veulent pas parler d'une diminution de l'offre en 2019, mais plutôt d'une année 2018 exceptionnelle.

«L'an dernier, un nombre particulièrement élevé de billets dégriffés ont pu être proposés. L'offre a été augmentée sur la base d'un accord avec le surveillant des prix et les CFF ont partagé leur bon résultat financier du second semestre avec leurs clients», remarque Ottavia Masserini, porte-parole des CFF.

«Contingents plus restrictifs»

Sur les réseaux sociaux, les CFF ont pourtant répondu sans ambiguïté à des internautes que l'accord avec Monsieur Prix avait expiré et que «les contingents de billets proposés sont à nouveau plus restrictifs». Ottavia Masserini rappelle pour sa part que l'offre est toujours supérieure à la demande pour ces sésames soldés.

L'Association Transport Environnement (ATE) a soupçonné cette baisse de l'offre. «Les billets dégriffés sont issus d'un accord avec Monsieur Prix pour contrebalancer l'augmentation des tarifs. Tant que celle-ci se poursuit, on ne peut pas trouver acceptable que l'offre de dégriffés diminue», estime David Raedler, président de la section Vaud de l'ATE.

L'association a demandé lundi aux CFF, en vertu de la loi sur la transparence, l'accès à toutes les données statistiques entourant le nombre de ces billets proposés et vendus sur certains axes lors des dernières années, ainsi que pour 2019. Le but: vérifier si leur volume a effectivement diminué et si toutes les régions du pays sont touchées dans des proportions égales.

Rabais de plus en plus faibles?

«Selon les évolutions de l'offre, nous allons saisir à nouveau Monsieur Prix et exercer une pression maximale sur les CFF pour que le nombre des dégriffés ne diminue pas car ils répondent à une vraie demande», promet David Raedler.

C'est aussi le pourcentage de réduction sur le prix de base qui semble en prendre un coup. Sur Facebook, la compagnie ferroviaire a d'abord répondu, vendredi dernier, que des rabais jusqu'à 70% sont toujours disponibles. Lundi matin, la même réponse sur Twitter articulait des chiffres allant de 10 à 20% seulement. Quelques heures plus tard, Ottavia Masserini rappelait que «les principes des billets dégriffés resteront inchangés cette année: des rabais allant jusqu'à 70 % continueront d'être offerts, tous les billets dégriffés seront mis en vente 60 jours avant le départ et ceux qui réservent tôt voyagent moins cher.»


L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Victor le 04.02.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trains trop chers = voyage en voiture

    Pour protéger l'environnement, il faudrait voyager en train. Mais je n'ai pas de mi-tarif, et en devant payer plein pot, je préfère prendre ma voiture pour des raisons financières. C'est triste, mais les tarifs des CFF sont clairement dissuasifs.

  • Boris le 04.02.2019 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Un pendulaire

    C'est tellement typique de notre triste société où l'éthique laisse place au profit. C'est comme les mois gratuits sur les nouveaux abos de TV / téléphone etc... Le but est d'attirer le consommateur à changer ses habitudes pour 2 sous, en l'occurence, il y a sûrement des personnes qui ont exprès modifié leurs horaires de travail ou même qui ont revendu leur auto pour prendre ces billets dégriffés. Et bam, 1 an après, tout ou presque fout le camp, sans annonce préalable. Splendide marketing, et vive nos CFF! Entre ça, Serafe et le reste, le bon vieux Suisse comme d'hab, passe à la caisse!

  • Claude52 le 04.02.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stratégie

    Les cff nous prennent vraiment pour des cons!quelle stratégie,aussi intelligente que les bagages qui voyagent par la route,ont nous mènent en bateaux!la raison déraille.

Les derniers commentaires

  • Hubert Guain le 05.02.2019 22:11 Report dénoncer ce commentaire

    CFF = Machine a fric

    A quand une concurrence contre les CFF ? Ils mènent une politique tarifaire tout simplement scandaleuse et PERSONNE ne fait rien.... c'est trist

  • Jean paul le 05.02.2019 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    On se met au goût du jours

    Dans beaucoup d'endroit dans le monde, les transports publics sont utilisés par. je cite, "les étudiants, les fous et les drogués"....L'avenir de la suisse ?

  • CFF trop chère et rarement a l'heure le 05.02.2019 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    pas le choix

    je trouves sa incroyable, ma femme a pris un billet bienne- Zurich aéroport avec 10.- de rabais. on n'est loin des 25.- de l'année passer. je fais tous les jours Bienne- Zurich et vendredi le train avais 20 min de retard.

    • Sa-Sa le 05.02.2019 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @CFF trop chère et rarement a l'heure

      Ton orthographe est incroyable aussi!

  • Bour Bin le 05.02.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Douais

    Ces Foleurs Fétéraux commencent à me les prisser !

  • Bernard La Pointe le 05.02.2019 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Climat

    Il faut vraiment que tout le monde mette la main à pâte pour le climat ! C'est de la responsabilité des cff et de ses actionnaires (la confédération) d'encourager la mobilité par des tarifs attractifs !

    • Tru Duk le 05.02.2019 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard La Pointe

      Ils font juste le contraire et font le bonheur des vendeurs de petites voitures!