Vaud

22 octobre 2018 16:37; Act: 22.10.2018 17:18 Print

Sécheresse exceptionnelle depuis quatre mois

Le canton de Vaud constate depuis le mois de juin un déficit de pluie de 50% et des débits de rivières très bas sur tout son territoire.

storybild

Le niveau du lac de Joux a perdu deux mètres. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Vaud vit une sécheresse tout à fait exceptionnelle depuis mi-juin. Sur quatre mois, le canton constate un déficit de pluie de 50% et des débits de rivières très bas sur tout son territoire. Le niveau du lac de Joux a perdu deux mètres.

«La sécheresse touche tous les cours d'eau, quel que soit leur régime, autant dans le Jura que dans les Préalpes et sur le Plateau. Les débits sont très bas partout, alors que ça ne devrait pas être le cas en octobre», a déclaré lundi à Keystone-ATS Philippe Hohl, chef de division ressources en eau et économie hydraulique (DGE-Eau) à la Direction générale de l'environnement du canton de Vaud.

«Les valeurs de sécheresse observées, on ne les observe qu'une fois tous les trente ans en moyenne», souligne M. Hohl. «Les conséquences: des soucis pour les hydroélectriciens au vu de la pauvreté de la production en eau, des problèmes pour les agriculteurs, du stress pour la faune et la flore, comme par exemple pour les truites de l'Orbe», relève le responsable.

Connecter des réseaux

«Le plus important, c'est l'alimentation en eau potable, qui est du ressort des communes. Ces dernières ont pris beaucoup de mesures, mais nous n'avons pas encore été informés d'un problème majeur», relève le responsable.

Si une commune a une capacité de recharge limitée, elle peut se connecter à un autre réseau. C'est exactement ce qu'a fait le village de Marchissy qui manque d'eau avec sa voisine Gimel, comme le rapportait 24 heures lundi. L'alimentation en eau potable se maintient malgré la situation, estime-t-il.

Lac de Joux: moins deux mètres

Malgré cette sécheresse exceptionnelle, les grandes nappes phréatiques tiennent bien le coup, car elles ont eu d'importantes recharges pendant l'hiver. Elles baissent, mais à un rythme normal, selon M. Hohl. Localement en revanche, plein de petites sources sont taries, notamment dans le Jura.

Le lac de Joux, dont les rivages sont asséchés, a lui perdu deux mètres depuis mi-juin, passant de 1005 mètres à 1003 mètres. Il se rapproche de son plus bas niveau, soit 1002,53 mètres en 1989, souligne le chef de la DGE-Eau. «Sa baisse continuant inexorablement, la sortie des débits du lac de Joux va être limitée, pour ne pas abaisser son niveau. En conséquence, il y aura un peu moins d'eau dans l'Orbe», explique-t-il.

Dans l'expectative

Le lac de Bret, qui alimente notamment la ville de Lausanne, est actuellement à 5,7 mètres en dessous de son niveau maximal. Il a baissé de 17 cm en une semaine, un niveau bas, mais pas encore alarmant, selon le Service des eaux de la ville de Lausanne. De son côté, le lac Léman échappe complètement à la problématique et se maintient grâce à la fonte et aux régulations.

Difficile de se prononcer pour la suite, mais, malheureusement pour l'alimentation en eau, on ne voit pas grand-chose venir, relève M. Hohl. Annoncées pour le week-end, les premières pluies de 10, 20 millimètres feront un bien immédiat à la faune et à la flore et seront positives pour quelques petites sources. Pour les eaux souterraines, ça ne changera rien. Ces constatations sont valables pour l'ensemble de la Suisse occidentale, a encore noté M. Hohl.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luc le 22.10.2018 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    penthaz on bien arroser leur terrain de foot et j'aime beaucoup toutes ces communes qui se plaignent et qui les arrose tout au lieu d'aider leurs paysans ... si j'étais l'un d'eux et que mes vache crève de faim je les mettrai sur le terrain de foot

  • Frank21 le 22.10.2018 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon beau pays

    Même en Suisse oui, le pays des lac, des montagnes et des glaciers on peut manquer d'eau. Et dans quelque années ça sera pire croyez le ou non.

  • sabledore le 22.10.2018 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    laver les voitures

    Il faut commencer à interdire de laver les voitures (déjà vécu ce4la en 1976) et de limiter la consommation d'eau qui est inutile. A Lausanne, je trouve que l'arrêt d'eau dans les fontaines est une très bonne chose.

Les derniers commentaires

  • Troupeaudenaïfs le 24.10.2018 09:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Goutte dans l océan

    Quand va-ton admettre que les efforts de l Occident nont que bien peu d effets sur le jemenfoutisme mondial en matière d écologie ?

  • Cricri Le Chene le 23.10.2018 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est trop

    La masturbation devrait être obligatoire !

  • Bernard Gorgerat le 23.10.2018 07:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même dans la Loire

    Ici, dans le département de la Loire, les retenues d'eau, lacs artificiels sont au plus bas. Les troupeaux, des Charolaise sont enclins de consommer le fourrage prévu pour l'hiver ou manger du silo. La pluie est annoncée pour ce week-end mais les précipitations ne suffiront pas à combler le déficit hydrique.

    • jek hill le 23.10.2018 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard Gorgerat

      Et il y en aura encore qui râleront parce que la pluie tombe le week end.. !! Pourtant et on le voit l eau c est la vie.

  • Noé le 23.10.2018 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    inondations

    Attends voir la fin de la semaine, le pétchi qui va y avoir...

    • Mer rouge le 23.10.2018 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Noé

      le what!? ha c'est du verlan, le chtit pet? J'en conclu qu'il va y avoir beaucoup de vent ?

  • Pat Atra le 23.10.2018 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution/changement météorologique

    Mais... à quelle heure va-t-on se réveiller et réagir ? Ou... y a-t-il encore qq'un sur cette qui va pouvoir faire qqchose contre ces désastres ?

    • John Doe le 23.10.2018 09:32 Report dénoncer ce commentaire

      Aucun commentaire

      Faùt laisser la nature faire les choses par elle-même. Des réchauffements climatique il y en a eu des milliers et il y en aura encore. On a eu une canicule donc il est normal que ça sèche. Avec l'hiver, ça reviendra à la normale. Ce n'est pas la première fois et quoiqu'on fasse, on ne pourra empêcher la planète de faire ce qu'elle veut. Surtout qu'on nius bassine énormément avec la pollution humaine, mais informez-vous mieux et arrêtez de croire tout ce qu'on dit, la planète pollue tellememt plus que l'être humain :-)

    • SOS-ecoparanos le 23.10.2018 09:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pat Atra

      Oui, Dieu.

    • Lucien le 23.10.2018 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pat Atra

      faut demander aux politiques, pas a nous !!!

    • Juste Cible le 24.10.2018 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lucien

      ...Aux politiques des pays qui s en foutent, soit les 3/4 de la planète !