Sports d'hiver

14 octobre 2019 03:32; Act: 14.10.2019 11:25 Print

Le Magic Pass perd Crans-Montana

La société de remontées mécaniques de Crans-Montana-Aminona ne renouvellera pas son contrat avec la coopérative Magic Pass.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La société de remontées mécaniques de Crans-Montana-Aminona (CMA) quittera l'abonnement de ski Magic Pass à la fin de la saison d'hiver, a annoncé lundi son directeur Maxime Cottet. Ce sésame, qui réunit plus de 30 stations romandes, «ne répondait pas à nos attentes».

«Nos propositions de modifications de l'offre n'ont pas été entendues, aujourd'hui nous ne renouvellerons donc pas le contrat qui nous lie au Magic Pass jusqu'à fin avril 2020», explique le directeur de CMA lors d'un entretien avec Le Temps publié lundi. Crans-Montana-Aminona est le plus grand des domaines skiables du forfait et génère environ un quart de son chiffre d'affaires.

CMA voulaient notamment interdire aux détenteurs du Magic Pass d'accéder à leurs pistes aux heures de pointe. La station du Haut-Plateau souhaitait obtenir la création d'un Magic Pass Premium pour lequel les clients auraient dû payer un supplément pour profiter du domaine skiable. Mais les autres membres de la coopérative ont refusé à l'unanimité lors de leur assemblée générale le 24 septembre.

«Pourtant elles n'avaient rien à perdre, puisque cela ne changeait rien pour elles, et nous, nous avions tout à y gagner», estime Maxime Cottet. A la suite de ce refus, CMA avait demandé fin septembre un délai de réflexion de deux mois à l'administration du Magic Pass. La société valaisanne avait obtenu quinze jours de préavis, soit jusqu'au 15 octobre.

Regrets de Magic Pass

Tous les membres de Magic Pass regrettent cette décision, relève la coopérative dans un communiqué. Concernant la création d'un abonnement Premium, «nous avons remarqué après une analyse détaillée des données et des habitudes de consommation des clients, qu'une telle option n'est pas viable économiquement», souligne-t-elle.

En effet, la diminution du chiffre d'affaires due au recul des journées skieurs pour un domaine skiable Premium - au détriment des autres destinations non-Premium - ne pourrait pas être compensée par la vente d'une telle option à un prix acceptable pour les clients Magic Pass, estime la coopérative. Cette dernière précise que la pérennité du Magic Pass est assurée à l'avenir.

Formule de répartition

Si le directeur de CMA reconnaît que le sésame lancé en 2017 a revigoré l'industrie du ski et permis d'attirer une nouvelle clientèle à Crans-Montana, il estime aussi que ses clients traditionnels souffrent de la nuisance en période de forte affluence. Maxime Cottet note encore que la règle de répartition «pénalise nos recettes».

La formule de répartition des rentrées du Magic Pass entre les stations est gardée secrète. Il existe une base commune. Une partie varie en fonction de la fréquentation de la station.

Avant cet abonnement, «notre chiffre d'affaires évoluait entre 15 et 25 millions par année. Le Magic Pass a permis de réduire cette volatilité du revenu, mais a plafonné à 21 millions nos recettes, alors que notre seuil de rentabilité est à 23 millions», explique le directeur. Et de conclure que «cette garantie de revenu minimum nous coûte vraiment trop cher.»

Le groupe CMA annonce dans un communiqué vouloir développer une nouvelle offre, qui s'appuiera sur quatre piliers destinés à des profils spécifiques de clients. Une formule intégrant la possibilité de skier entre 8 et 10 jours par an dans d'autres stations des Alpes - de même catégorie que Crans-Montana - est notamment en phase de négociations avancées.

En été comme en hiver

Fin janvier, CMA avait déjà menacé de quitter le Magic Pass si le produit n'était pas réaménagé. Les deux parties avaient finalement annoncé en février poursuivre leur collaboration pour les trois éditions à venir, soit jusqu'en 2022.

L'abonnement Magic Pass est valable été comme hiver. Il réunit plus de 30 stations dans les cantons du Valais, de Vaud, de Fribourg, de Neuchâtel et du Jura et coûte jusqu'au 11 novembre 549 francs, selon son site internet. Saas Fee (VS), Loèche-les-Bains (VS) et Les Prés-d'Orvin dans le Jura bernois sont les nouveaux venus en 2019.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sierroise le 14.10.2019 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon vent !

    Tant pis pour Crans-Montana, on ira volontiers ailleurs. Quelle bande de bourgeois...

  • Nitschrai le 14.10.2019 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas le centre du monde !

    Là haut ils ne connaissent pas l'humilité ! Les 2 derniers hivers enneigés ont fait qu'ils ont oublié les 15 hivers précédents sans neige. Encore un hiver sans neige et l'atterrissage sera très douloureux là-haut !

  • Bibi Le Braco Delao le 14.10.2019 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave

    Pas de problème, qu'ils restent entre riches.... Il reste tout de même beaucoup de choix ....

Les derniers commentaires

  • Green Turtle le 16.10.2019 02:08 Report dénoncer ce commentaire

    Monde aux heures de pointe

    Quand ils remarqueront que Magic Pass ou pas, il y a du monde aux heures de pointe... ils risquent de le regretter amèrement !

  • balain le 15.10.2019 07:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pari risqué!!!

    Je suis pas certain que l'objectif de 25 MIllions de rentrées soit encore possible avec la concurrence du Magic Pass, les détenteurs vont aller dépenser leur argent et skier dans les autres stations soit Vaudoises ou par exemple à Grimentz-Zinal qui va inaugurer un nouveau télésiège et qui a 5 mois de neige assuré. Sans compter les portes du soleil et les 4 vallées qui vont lui piquer encore du monde, pas sûr que les Anglais et les Russes parviennent à compenser la fréquentation , alors moins de monde sur les pistes c'est certains mais dans les restaurants aussi

  • Jacques Adit le 14.10.2019 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    BON DÉBARRAS

    Et oui, bon débarras. Cette station ne veut pas des clients lambda mais que des clients dits haut de gamme. Et bien, laissons-les. De toute façon avec sa neige de printemps dès mi-janvier et ses pistes qui n'ont absolument rien d'exceptionnelles, ce n'est pas une grosse perte. De plus, la station a bien perdu de sa superbe. On ira très volontiers skier ailleurs. En face, c'est très beau, accueillant et il y a de la poudreuse.

  • Et pan le 14.10.2019 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur les dents

    Pourvu qu'ils se cassent un jour la figure ces mafiosi du haut plateau...

  • lila le 14.10.2019 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je m'en fou!!!

    Moi,je m'en fout de leur petite guerre a 2 balle.mauvaise pub pour Montana qui pourtant n'est pas peuplé que d'abrutis!!! moi je vis ici depuis 20 ans.pas de ski pour moi,pas dans mes moyens.je fait juste partie de cette petite masse de personne qui font vivre Montana a l'année et qu'on ne regarde même pas.mais ça ne me dérange pas du tout car j'y fait ma vie tranquillement,loin de toute cette agitations.je tenais tout de même a tirer mon chapeau a tous les commerçants de crans montana qui essaye de survivre et qui amènent un peu de chaleur humaine dans ce monde de brute!!!!