Fribourg

20 août 2019 12:09; Act: 20.08.2019 12:09 Print

Traiter un élu de «grosse tâche» ne passe pas

Malgré sa faute d'orthographe, un utilisateur de Facebook a été condamné pour injure à l'encontre d'un politicien.

storybild

Même dans un message privé, les insultes sont condamnables en justice. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

On ne peut pas se cacher derrière une orthographe défaillante pour éviter une condamnation pour injure et menaces. Ce sera la leçon retenue par un Fribourgeois, condamné à un mois de jours-amende avec sursis et à une amende de 500 francs, comme le relate ce mardi «La Liberté».

L'homme, dans un message privé sur Facebook, s'en était pris au député valaisan Grégory Logean, qu'il a voulu tacler pour ses positions que l'internaute qualifiait d'homophobes. Il avait traité l'élu de «grosse tâche qui sera effacée très rapidement» et qui «allait payer cher» ses déclarations.

Pour le Ministère public, il ne faisait aucun doute que la «tâche» dont l'homme parlait dans son message était à comprendre comme une «tache». Le quotidien fribourgeois précise encore que les termes «payer cher» et «effacer très rapidement» représentaient effectivement des menaces. En revanche, le terme «homophobe» relève, selon la justice, ni d'une injure ni de diffamation.

(ywe)