Fribourg

04 avril 2019 18:12; Act: 04.04.2019 18:12 Print

Trentenaire harceleuse d'officier condamnée

par Christian Humbert - La femme avait poursuivi de ses assiduités un militaire de carrière durant plus d'un an entre mars 2017 et avril 2018.

storybild

(Photo: Keystone/Peter Klaunzer)

Sur ce sujet
Une faute?

Le tribunal de police de la Sarine a statué: une trentenaire qui avait harcelé un officier dont elle était folle amoureuse a été condamnée à quarante jours amende avec sursis de cinq ans pour contrainte (stalking). La mère de famille a encore écopé d'une amende de 200 francs pour pornographie. Elle lui avait envoyé des photos intimes, montrées par la victime du harcèlement au juge unique Jean-Marc Sallin lors d'une audience assez détendue, en mars dernier.

Numéro crypté

Le militaire de carrière, qui voulait plus la paix que la mort de la pécheresse, était un collègue du mari de la condamnée. Elle avait flashé sur cet homme par ailleurs en couple. Elle était parvenue à obtenir le numéro de son téléphone portable dont les coordonnées cryptées étaient difficiles à changer pour des questions professionnelles. Elle l'a alors poursuivi de ses assiduités, de visites et de messages nuit et jour, des mois durant, entre mars 2017 et avril 2018.

«Je l'aime et je l'aimerai toujours»

La vie du couple fribourgeois était devenue un enfer : il a heureusement résisté. Le militaire a déposé plainte. Un procureur avait condamné la harceleuse à 1800 francs de jours amende ferme et à 500 francs d'amende. Elle a fait opposition, d'où l'audience au tribunal. Le juge a tenu compte du retrait de plainte en audience. Il n'a pas révoqué les précédentes condamnations de la trentenaire qui a promis de ne plus recommencer même si comme elle l'a déclaré: «Je l'aime et je l'aimerai toujours» , non sans des clins d'oeil vers son nouveau compagnon, rieur dans le public.