Canton du Jura

16 décembre 2019 13:14; Act: 16.12.2019 13:26 Print

Trois candidats convoitent le siège de Charles Juillard

La députée socialiste Rosalie Beuret Siess, l'ancienne conseillère aux Etats PDC Anne Seydoux-Christe et le député-maire UDC Romain Schaer seront les candidats officiels le 9 février.

storybild

Le siège de Charles Juillard au Conseil d'Etat aiguise les appétits. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux femmes et un homme briguent le siège laissé vacant par le PDC Charles Juillard au Gouvernement jurassien: la députée socialiste Rosalie Beuret Siess, l'ancienne conseillère aux Etats PDC Anne Seydoux-Christe et le député-maire UDC Romain Schaer.

Il n'y a pas eu de surprise de dernière minute à l'échéance, lundi à 12h00, du dépôt des listes en vue de l'élection complémentaire au gouvernement le 9 février. La personne qui remplacera Charles Juillard repassera par les urnes le 18 octobre lors des élections cantonales. Elle ne sera donc en place que quelques mois.

Cette élection complémentaire met une certaine pression sur le PDC, qui a perdu sa place de plus important parti politique du canton du Jura après les élections fédérales. Avec Anne Seydoux-Christe, 61 ans, il espère conserver son 2e siège, aux côtés de celui de Martial Courtet.

Le PDC pourrait alors avoir deux ministres venant de Delémont, même si son fief est dans le district de Porrentruy. Dans un canton avec des réflexes régionalistes toujours présents, des électeurs ajoulots PDC pourraient être tentés de voter pour l'un des deux autres candidats qui eux viennent de leur district.

Gauche unie

Premier à se lancer dans la campagne, le Parti socialiste veut ravir le siège du ministre Charles Juillard, qui a démissionné après son élection au Conseil des Etats. Plus important parti du canton, le PS espère reconquérir son second siège perdu en 2015. Il estime que la composition de l'exécutif ne répond plus aux aspirations des Jurassiens.

Agée de 41 ans, députée au Parlement depuis 2016 et conseillère municipale à Porrentruy, Rosalie Beuret Siess peut compter sur le soutien des Verts, ainsi que de la gauche alternative CS-POP. Elle pourrait aussi bénéficier d'un effet femme.

UDC en course

Avec ses 14,5% de suffrages lors des dernières élections fédérales, l'UDC est largement devancée par les deux principaux partis, le PS et le PDC. Mais elle veut jouer les trouble-fête avec Romain Schaer. L'ajoulot de 50 ans, ancien président de sa section cantonale, se présente comme le représentant des milieux économiques.

La candidature de l'UDC à cette élection partielle constitue une certaine surprise. Le comité directeur était divisé sur l'opportunité de mener une campagne quelques mois avant les élections cantonales de l'automne prochain. L'assemblée a finalement décidé de lancer un candidat par 23 voix contre 18.

Le PLR et le PCSI ne se lancent pas dans la course au gouvernement. Leur objectif est de faire réélire en automne leur ministre, Jacques Gerber et David Eray. L'exécutif jurassien comptait avant le départ du ministre de Charles Juillard 2 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 PCSI.

Candidates favorites

Cette élection complémentaire devrait déboucher sur la victoire de l'une des deux femmes. La mobilisation et les consignes de vote des autres partis pourraient être déterminantes. Un probable second tour aura lieu le 1er mars.

(nxp/ats)