Le Bouveret (VS)

26 avril 2019 07:57; Act: 26.04.2019 08:04 Print

Un «sauvetage extrême» pour un voilier en danger

par Yannick Weber - Une barque s'est retrouvée en difficulté au large du Bouveret. Les sauveteurs ont pu la sortir de la mouise in extremis avant qu'elle ne s'échoue.

Sur ce sujet
Une faute?

Le fort coup de vent qui a soufflé sur la Suisse mercredi après-midi a failli tourner au drame près de l’embouchure du Rhône au Bouveret pour «La Demoiselle», réplique d’un voilier de 1828, qui a mis plus de 10 ans à être construit. «C’était des conditions extrêmes. Notre bateau pèse 8 tonnes, alors que la barque en faisait plus de 70», raconte Xavier Haenni, qui a piloté l’intervention du groupe de bénévoles Sauvetage Bouveret avec deux coéquipiers.

Le bateau à voiles latines de 30 mètres de long a joué de malchance. Capable de naviguer lors de forts vents, il a connu à ce moment là une double panne de moteur, mettant en danger la dizaine de personnes qui s'y trouvaient. «Il est devenu incontrôlable et se faisait brasser par les vagues», témoigne le sauveteur bénévole.

«La première urgence était de le tirer le plus vite au large. A cinq minutes près, il s'échouait», explique Xavier Haenni. La prise en charge a été compliquée. Face au mastodonte, le bateau de sauvetage a connu lui aussi un problème de moteur et l'amarre de remorquage a cédé. Après avoir appelé du soutien, il a été épaulé par les sauveteurs venus en renfort de Saint-Gingolph et d'un bateau de la Sagrave. Le voilier a enfin pu être mis en sécurité et amarré dans le Rhône, alors que le vent faiblissait enfin.

Aucune des personnes présentes sur le voilier en perdition n'a heureusement été blessée. Par chance. «Un des mâts a cédé et s'est effondré sur le pont. Heureusement que personne n'était dessous», souffle Xavier Haenni. Pour le sauveteur, l'intervention de ce mercredi était «extrême». Le vent, fort et soudain, le bas niveau du lac, la disproportion entre le bateau de sauvetage et le voilier l'ont rendue particulièrement difficile. «On espère que ça restera un cas unique», dit le bénévole.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bb1 le 26.04.2019 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravos et merci

    A ces valeureux sauveteurs bénévoles qui à même titre que les pompiers volontaires n'hésitent pas à sauver des gens au péril de leur vie

  • diga le 26.04.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauveteurs

    Un grand bravo au sauvetage qui a très bien réagi en demandant du soutien, par contre pas terrible pour les navigateur ce coup de vent avait été annoncé .

  • PAB le 26.04.2019 08:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo le sauvetage

    Très bien votre vidéo Elle montre bien les difficultés que les sauveteurs peuvent rencontrer avec des météo capricieuses. Le tonnage n'a pas dû être facile à gérer. Bravo à tous les sauveteurs pour leur travail au service des autres

Les derniers commentaires

  • Costaud le 27.04.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ancrer avant de s'échouer

    Avant de s'échouer un bateau peut aussi jeter l'ancre et que l'ancre doit être adaptée au bateau à moins qu'elle ne soit historique !

  • Pierre Alain Taillens le 26.04.2019 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Où est l'erreur

    Un bateau à voile en panne moteur ! Désolé mais la « Demoiselle » ne possédait pas de moteurs il me semble? Le cas de dire « bande de marins d'eau douce » Bravo quand même au sauveteurs mais pas aux pseudos marin

  • JVA le 26.04.2019 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauvetage

    Super le courage des employés de la Sagrave et son pilote Sylvain. Avec un pousseur c'est pas évident

  • A ui le 26.04.2019 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    Moins une

    Je suis monté dessus pour être recruté heureusement que j'ai refusé

  • Fehlmann le 26.04.2019 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lac Léman & Navigation .

    Pour tout ceux qui nous traitent de marins d'eau douce, viennent s'essayer sur le lac Léman à pareil temps. Ils comprendrons pourquoi sur ce même lac, d'excellents marins de renommée mondiale ont fait leur école. Bravo aux sauveteurs!

    • Claire Guignard le 26.04.2019 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fehlmann

      Bravo Monsieur Fehlmann pour ce commentaire. Toujours décevant de voir ces remarques de certaines personnes qui n ont certainement jamais mis les pieds sur un bateau .

    • Captain Igloo le 26.04.2019 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      Moussaillon au sec.

      Justement, la raison c'est de ne pas aller sur le Lac avec un avis de tempête (avec un bateau pourrave au passage) et de se prendre pour un grand navigateur. Tabarly avait bien souligné que le Leman est traître.