Saint-Maurice (VS)

15 mai 2019 15:51; Act: 16.05.2019 15:30 Print

Le maître d'Otello appelle au calme

L'effraction d'une menuiserie couplée à l'enlèvement du chien de son propriétaire, retrouvé mort lundi, a soulevé un vent de colère sur la Toile.

storybild

Quelques jours après l'effraction, le labrador enlevé a été retrouvé mort. (Photo: Pet Alert (Facebook))

Sur ce sujet
Une faute?

La police cantonale valaisanne s'est saisie d'une affaire pour le moins étrange, révèlent les pages du Nouvelliste mercredi. Le dirigeant d'une entreprise de menuiserie à Saint-Maurice (VS), Maurice Monnay, accuse un de ses anciens apprentis d'avoir commis plusieurs délits.

Après le cambriolage de sa menuiserie vendredi soir, le patron a déploré la perte de son chien, Otello, un labrador noir disparu depuis samedi dans la matinée. L'histoire ne s'arrête pas là puisque le canidé a finalement été retrouvé mort dans la région de Saxon. Des circonstances qui ont éveillé les soupçons de ce chef d'entreprise.

Joint par« 20 minutes», l’entrepreneur affirme avoir reconnu son ancien employé sur les enregistrements des caméras de surveillance. Les images montrent le jeune homme venir une première fois le vendredi soir pour cambrioler, puis revenir une deuxième fois le samedi matin. C’est lors de son second passage que le labrador a été emporté. Fait particulièrement malheureux, le patron absent veillait son beau-père mourant. Selon le patron de l’entreprise, le jeune aurait reconnu le cambriolage et indiqué avoir perdu le chien lors de son périple dominical.

La Toile s'émeut, la police se réserve

Sur les réseaux sociaux, pas moins de 800 réactions, 500 commentaires et un millier de personnes ont partagé la photo d'Otello en moins de 24 heures. Une importante mobilisation pour cette affaire troublante. Face à l’avalanche de messages haineux, le propriétaire du chien appelle au calme et demande instamment aux personnes touchées par ces méfaits de ne pas s’en prendre au jeune ou à ses proches.

Les autorités policières restent quant à elles sur la retenue. Seules confirmations à l'heure actuelle: le vol dans l’entrepôt de la soirée du 11 mai, ainsi que l'arrestation de l'auteur présumé dimanche matin. La police rappelle que la présomption d’innocence est de mise. L'enquête est en cours et le cas est désormais entre les mains du Ministère public.


(20 minutes)