Fribourg

20 juillet 2014 19:59; Act: 20.07.2014 21:57 Print

Un flair hors-pair au service des forêts

par Francesco Brienza - Un insecte exotique mangeur d’écorces sévit en ce moment à Marly. Pour le débusquer, le Canton fait appel au meilleur ami de l’homme.

storybild

Enduro traque le capricorne asiatique. (Photo: Photo frb)

Une faute?

Etat d’alerte à Marly, près de Fribourg. Un foyer de capricornes asiatiques a été repéré. Les autorités prennent l’affaire très au sérieux. «Ces insectes peuvent totalement tuer un arbre en quelques années, indique Dominique Ruggli, de l’Institut agricole du canton. Il faut à tout prix l’éliminer avant qu’il ne se propage.»

Depuis lundi dernier, une drôle d’équipe sillonne donc sans relâche la région pour traquer les indésirables: des maîtres-chiens et leurs compagnons à quatre pattes. «Ce ­coléoptère a une odeur bien spécifique et il est possible de dresser les chiens pour qu’ils le repèrent en quelques secondes», précise-t-il. En Suisse, une quinzaine de toutous en sont capables. A Marly, c’est l’association bâloise Anoplophora Spürhunde qui s’y colle. «Pour nous, la procédure est toujours la même, explique son responsable, Daniel Hagemeier. On lâche l’un de nos trois chiens pour qu’il renifle un arbre. S’il le marque, on en envoie un deuxième pour confirmation.» Le spécialiste peut compter sur les labradors Maisha et Grace et sur son berger hollandais Enduro. Dans un deuxième temps, les arboristes prennent le relais pour détruire le malade. A ce jour, une centaine de spécimens ont été repérés dans deux foyers à Marly. La sécurisation du secteur pourra prendre jusqu’à quatre ans.

L’insecte a fait son apparition en Suisse en 2011, probablement importé de Chine par mégarde. Le Canton demande aux citoyens qui en aperçoivent d’en capturer un et de s'annoncer.