Environnement

11 juin 2019 22:21; Act: 12.06.2019 07:06 Print

Un projet à 2,6 millions pour revitaliser la Broye

Des travaux financés par la Confédération et le Canton de Fribourg visent à redonner au cours d'eau son aspect naturel.

storybild

La rivière, qui fait frontière entre les cantons de Fribourg et de Vaud, retrouvera son caractère alluvial. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un projet d'envergure nationale voit le jour pour revitaliser la Broye à Surpierre (FR). Il doit redonner une dynamique naturelle au cours d'eau sur un tronçon de 3 km et favoriser la biodiversité. Le coût des travaux atteint près de 2,6 millions de francs.

Le secteur à revitaliser se trouve à la hauteur de la zone alluviale «Les îles de Villeneuve», ont indiqué mardi à Villeneuve (FR) le syndic de Surpierre Jean-Michel Wyssa et le chef du Service de l'environnement (SEn) du canton de Fribourg Christophe Joerin. Le projet doit reconnecter la rivière à la zone alluviale située en rive gauche.

«Grâce à différentes mesures d'aménagement, un tracé plus naturel du cours d'eau sera créé», ont précisé les intervenants. La berge droite sera reboisée. Des espaces seront libérés afin que la Broye puisse s'écouler librement dans la forêt.

Caractère alluvial

La rivière, qui fait frontière entre les cantons de Fribourg et de Vaud, pourra ainsi retrouver son caractère alluvial et la biodiversité typique des milieux humides. On devrait assister au retour d'un grand nombre d'espèces végétales et animales comme le martin-pêcheur, le pic épeichette ou encore la rainette verte.

Un couloir de divagation sera mis en place pour éviter les dégâts en cas de crues, précise le SEn. Les embouchures des affluents seront également revitalisées. Le projet est situé principalement sur le territoire du canton de Fribourg avec quelques mesures d'accompagnement sur le canton de Vaud.

Deux ans de travaux

Le projet a été mis à l'enquête publique du 26 avril au 24 mai. Le SEn a défini ce secteur comme prioritaire dans le cadre de sa planification des revitalisations des cours d'eau. Le coût total des travaux qui comprend notamment l'entretien sur trois ans et le suivi biologique sur cinq ans est estimé à 2,56 millions de francs.

La Confédération et le canton subventionneront le projet à hauteur de 80% maximum. L'association «Broye Source de Vie» a fait une recherche de fonds «fructueuse» pour financer la part restante. La planification prévoit un début des travaux au début 2020 et la fin du chantier en 2021.

(nxp/ats)