Valais

04 juillet 2014 10:34; Act: 04.07.2014 10:38 Print

Un référendum contre la loi sur le tourisme

Plusieurs députés PS et UDC du Grand Conseil valaisan ainsi que des associations hôtelières locales lancent un référendum contre la loi sur le tourisme, jugée trop contraignante.

Sur ce sujet
Une faute?

La loi donne trop de pouvoir aux autorités politiques locales et moins de compétences à la branche touristique, argumentent les référendaires. Le tourisme a besoin d'innovation, pas de lois, d'impôts ou de taxes qui chassent les clients.

Le tourisme est l'une des principales branches économiques du Valais. La décision doit appartenir au peuple, écrivent les référendaires dans un communiqué diffusé vendredi. Le comité référendaire a deux mois pour réunir 3000 signatures.

Les taxes de séjour constituent la principale pierre d'achoppement du projet de loi. Le Grand Conseil a renoncé à en fixer un plafond. Les référendaires craignent que cette taxe ne prenne l'ascenseur dans certaines régions, au détriment des hôteliers et des loueurs d'appartements qui devront payer davantage.

Le Grand Conseil avait adopté la loi le 8 mai dernier par 87 voix contre 37 oppositions et deux abstentions. Les refus étaient venus des rangs de la gauche et de l'UDC.

En 2009, une première mouture de la loi sur le tourisme, largement soutenue par le Grand Conseil, avait été contrée par un référendum. Les taxes, sur les résidences secondaires à l'époque, étaient déjà au centre des débats. Le peuple avait refusé la loi à une majorité de 75%.

(ats)