Economie oblige

04 mars 2011 13:06; Act: 04.03.2011 13:20 Print

Verbier sera privé d'ambulance

Pour des raisons de rentabilité, Verbier et le Châble devront se passer d'ambulance, en Valais.

Une faute?

La service ambulancier basé au Châble (VS) n'est pas viable économiquement. Il sera supprimé le 25 avril prochain. Une déception pour la station de Verbier qui s'était battue pour mettre sur pied ce service et qui compte bien agir pour trouver une alternative.

Pour rentabiliser une ambulance et son équipage, il faut en moyenne mille interventions par an. Or, en 2010, le véhicule basé au Châble n'en a effectué que la moitié, a indiqué à l'ATS Jean-Philippe Crettenand, directeur de l'entreprise de sauvetage et de transport médicalisé Alpha-Rhône, confirmant une information diffusée vendredi par Rhône FM.

La condamnation de la base ambulancière du Châble entraînera la suppression de neuf postes de travail d'ici mai prochain. Au lendemain de Pâques, le district d'Entremont sera, comme par le passé, desservi par les ambulances basées à Martigny, à une demi-heure environ de Verbier.

Un réel besoin

Christophe Dumoulin, président de Bagnes, se montre très déçu par la suppression de ce service ambulancier. Sa commune avait tout mis en oeuvre pour faire aboutir le projet. Pour le soutenir financièrement, elle avait apporté dans l'escarcelle 470'000 francs sur les 590'000 versés par les six communes du district d'Entremont.

L'ambulance et son personnel sont entrés en fonction en décembre 2008. «Depuis tout ce temps, nous avons pu constater qu'ils répondent à un réel besoin pour l'ensemble de la population», assure Christophe Dumoulin.

Le président de Bagnes invite les communes d'Entremont, l'Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS) et Alpha- Rhône à se remettre autour d'une table. «Il s'agit de trouver une alternative qui garantisse des temps d'intervention dans la norme pour Verbier et les autres villages du district».

(ats)