Valais

18 août 2019 19:24; Act: 18.08.2019 19:24 Print

«Faire payer les familles n'est pas à l'ordre du jour»

par Julie Müller - La recherche des victimes du drame de Chamoson se poursuit. Le président de la commune assure que la question du coût des opérations sera traitée en temps voulu.

storybild

Les recherches se poursuivent à Chamoson (VS), après le violent orage qui s'est abattu dans la soirée du dimanche 11 août. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Une faute?

«Les familles n’ont reçu aucune facture, elles nous sont pour le moment toutes adressées», affirme Claude Crittin, président de Chamoson, qui a tenu hier à faire le point sur le montant des opérations de sauvetage des disparus.

«Faire payer les proches n’est pas à l’ordre du jour. Nous réunirons le Conseil communal pour statuer sur ces frais en temps voulu.» Le coût des recherches estimé par Claude Crittin est d’environ 25 000 fr. par jour. «Nous avons abordé le sujet avec les proches des disparus et nous avons convenu de continuer les investigations», souligne le président.

Une facture qui suscite des interrogations

Une semaine après les intempéries qui ont frappé le village de Chamoson, les recherches se poursuivent pour retrouver un véhicule et ses deux occupants: un Genevois de 37 ans et une fillette de 6 ans. Une opération délicate qui a mené plusieurs médias romands à se questionner sur son coût et sur la couverture de l’assurance accident. Il en ressort que les frais des recherches ne sont plus couverts lorsque les victimes décèdent.

Un détail qui a inquiété les internautes vendredi soir, alors que la facture ne cesse de s’allonger. «Une solution sera trouvée dans tous les cas pour soulager ces familles», assure le président de Chamoson. Plusieurs récoltes de fonds ont d’ailleurs déjà été initiées. Le magazine «L’illustré» lance mercredi un fonds de soutien et l’Association suisse des risques naturels vient de suspendre sa cagnotte «en attendant plus d’informations des autorités»