Santé

12 janvier 2016 08:41; Act: 12.01.2016 13:08 Print

Découverte d'une enzyme contre l'excès de sucre

Des scientifiques ont découvert une protéine capable de lutter contre les effets indésirables de l'absorption massive de sucre.

storybild

Consommer trop de sucre est mauvais pour la santé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs ont découvert une enzyme, qui neutralise les effets toxiques des excès de sucre dans l'organisme en régulant l'utilisation du glucose et des lipides par différents organes Leur découverte pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements contre le diabète et l'obésité.

L'enzyme, appelée glycérol-3-phosphate-phosphatase (G3PP), dont on ignorait jusqu'alors l'existence dans les cellules des mammifères, joue un rôle-clé pour éliminer les effets d'un excès de sucre, expliquent les chercheurs, dont les travaux sont dirigés par Marc Prentki et Murthy Madiraju du centre de recherche du centre hospitalier de l'université de Montréal (CRCHUM).

Cette avancée est publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS). Lorsque le glucose est anormalement élevé dans l'organisme, le glycérol-3-phosphate dérivé du glucose atteint des taux excessifs dans les cellules, ce qui peut provoquer des dommages aux tissus.

Sécrétion d'insuline

«Nous avons constaté que la G3PP peut dégrader une grande partie de ce glycérol-3-phosphate en excès et le détourner de la cellule, de sorte que les cellules bêta pancréatiques productrices d'insuline et les divers organes sont protégés des effets toxiques d'un niveau élevé de glucose», explique Marc Prentki, professeur à l'université de Montréal.

Le glucose et les acides gras sont les principaux nutriments des cellules des mammifères. Leur utilisation dans les cellules régule de nombreux processus physiologiques comme la sécrétion d'insuline par le pancréas, de glucose dans le foie, le stockage des lipides dans les tissus adipeux et le métabolisme des nutriments pour produire de l'énergie.

Un dérèglement de ces processus provoque l'obésité, du diabète adulte (type 2) et des pathologies cardiovasculaires.

L'insuline est une hormone-clé produite par les cellules du pancréas pour réguler l'utilisation du glucose et des lipides. Si ces cellules sont exposées à trop de glucose et d'acides gras, les mêmes nutriments deviennent toxiques et les altèrent, provoquant leur dysfonctionnement et le diabète.

L'enzyme G3PP est, de ce fait, essentielle au bon fonctionnement du métabolisme en étant nécessaire à la fois pour la production d'énergie et la formation des lipides, soulignent ces scientifiques.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bernard Leschat le 12.01.2016 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau progrès

    Yesssss! beau progrès pour la lutte contre le diabète, fléau de notre civilisation (du moins le diabète de type 2).

  • L'Intondable des alpages le 12.01.2016 20:38 Report dénoncer ce commentaire

    Guérissons et prévenons

    Ça aidera à sauver les victimes. Mais il faut aussi lutter contre les causes de ce diabète. Réglementons le sucre et le sel dans les produits traités, et favorisons l'accès aux fruits et légumes frais à tous, notamment par le prix. Fini les pizzas avec 300% de sel, et les canettes de coca avec 15 cubes de sucre.

  • Apone le 12.01.2016 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je me mord la queue

    mangez moins de sucre ou arretez de manger des plat tout préparés qui en sont plein... ca evitera de gaspiller des millions pour financer des recherches inutiles...

Les derniers commentaires

  • L'Intondable des alpages le 12.01.2016 20:38 Report dénoncer ce commentaire

    Guérissons et prévenons

    Ça aidera à sauver les victimes. Mais il faut aussi lutter contre les causes de ce diabète. Réglementons le sucre et le sel dans les produits traités, et favorisons l'accès aux fruits et légumes frais à tous, notamment par le prix. Fini les pizzas avec 300% de sel, et les canettes de coca avec 15 cubes de sucre.

  • Bernard Leschat le 12.01.2016 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau progrès

    Yesssss! beau progrès pour la lutte contre le diabète, fléau de notre civilisation (du moins le diabète de type 2).

  • Apone le 12.01.2016 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je me mord la queue

    mangez moins de sucre ou arretez de manger des plat tout préparés qui en sont plein... ca evitera de gaspiller des millions pour financer des recherches inutiles...

    • Redlbull le 12.01.2016 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Apone

      Sacré souplesse..

    • Ramsaf83 le 12.01.2016 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Apone

      Il n y a pas que des gros qui sont diabètiques...

    • EEKH le 12.01.2016 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Apone

      En soi, je suis d'accord. Mais je me dis qu'il y a des cas particuliers qui bénéficieraient quand même d'un traitement.

    • Enopa le 12.01.2016 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Apone

      ton commentaire avait tout son sens.. jusqu'à la dernière phrase.

    • Bernard Leschat le 12.01.2016 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Apone

      Votre commentaire démontre précisément une totale méconnaissance de la maladie qu'est le diabète Vous auriez mieux fait de rester muer.

    • Scrambler le 12.01.2016 21:28 Report dénoncer ce commentaire

      Non, pas vraiment

      Ce n'est pas du gaspillage. Identifier de nouveaux mécanismes biologiques fait avancer la connaissance générale et permet de trouver des applications futures à d'autres maladies. Dans ce cas, cette enzyme pourrait jouer un rôle très important dans le cancer. Les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre....