Japon

19 juillet 2018 12:17; Act: 19.07.2018 12:24 Print

Des «étoiles filantes à la demande» en 2020

La société ALE, basée à Tokyo, va proposer dans deux ans d'illuminer le ciel grâce à des satellites équipés d'une nouvelle technologie.

storybild

(Photo: AFP/Archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Une start-up japonaise se prépare à organiser une spectaculaire pluie de météores au-dessus de la ville de Hiroshima au printemps 2020, en espérant séduire ensuite des clients du monde entier avec ce premier service «d'étoiles filantes à la demande».

La société ALE, basée à Tokyo, met les dernières touches au développement de deux micro-satellites qui, une fois placés en orbite, seront capables d'éjecter de petites balles. Les projectiles se désintégreront en pénétrant dans la couche atmosphérique, dégageant alors une très forte luminosité au contact des molécules de l'air.

Les satellites, qui pourront être utilisés séparément ou en tandem, seront lancés l'an prochain, l'un par une fusée de l'Agence nippone d'exploration spatiale (Jaxa), l'autre par une fusée du secteur privé.

A bord de chaque engin, 400 balles à la composition chimique gardée secrète et dont la couleur pourra varier en fonction des ingrédients employés. De quoi illuminer 20 à 30 événements, selon la compagnie.

C'est Hiroshima (ouest) qui aura la primeur de ce feu d'artifice céleste, pour sa météo clémente, sa géographie et ses atouts culturels. Si le ciel est limpide, la pluie de météores pourra être admirée par des millions de personnes, assure ALE.

«Nous ciblons le monde entier»

Mais les ambitions d'ALE et de sa présidente, l'astronome Lena Okajima, vont bien au-delà du Japon. «Nous ciblons le monde entier, puisque notre réserve d'étoiles filantes se trouvera dans l'espace et pourra être distribuée partout», a-t-elle expliqué à la presse cette semaine.

Chacune des étoiles ne devrait briller que quelques secondes, puis disparaître intégralement bien au-dessus de la surface terrestre, écartant ainsi tout danger selon la société. Mais leur éclat serait si puissant qu'un tel spectacle pourrait être envisagé sur la mégapole de Tokyo malgré l'intense pollution lumineuse.

ALE, qui travaille en collaboration avec des scientifiques et ingénieurs d'universités japonaises, les autorités et des entreprises, n'a pas souhaité donner le prix de ce divertissement de luxe. La compagnie évalue à quelque 20 millions de dollars le coût de développement, du lancement et du fonctionnement des deux satellites.

A plus long terme, ALE étudie la possibilité d'utiliser des satellites déjà dans l'espace, qui ne seraient plus opérationnels, pour créer des étoiles filantes «géantes» en les précipitant dans l'atmosphère.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Va comprendre le 19.07.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    Dire qu'on n'a toujours pas éradiqué la faim dans le monde et qu'on propose ce genre d' "innovation"...

  • Désespéré de la bêtise humaine le 19.07.2018 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pollution inutile

    Pollution de l'espace inutile. Même si cela se desagrège en pénétrant dans l'atmosphère, rien ne se crée rien ne se perd tout se transforme. Dommage qu'aucune loi ne peut interdire cela!

  • Claude N le 19.07.2018 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Après la terre, la mer... l'espace...

    Comme si ça suffisait pas de polluer la terre pour des futilités, maintenant c'est au tour de l'espace...

Les derniers commentaires

  • Jean Néralbol le 19.07.2018 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Egalité?

    Dire qu'on nous interdit de brûler un petit tas de feuilles mortes dans le jardin...

  • Fr/Pp le 19.07.2018 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    Inutile

    Voilà notre futur, bête et stupide. Créer toujours plus de nuisances chimiques inutiles pour notre planète mais pour le plaisir des bipèdes.

  • Dr. Brunner le 19.07.2018 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stupide!

    Quelle stupidité humaine! Il y a déjà assez de déchets dans l'espace ! Dangereux pour l'exploitation spaciale et polluant la visibilité des télescopes.

  • Rafi le 19.07.2018 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La planète bleu

    Maintenant on peut même sacheter des vux... triste et pathétique! On triche à recopier la nature pour faire du fric!

  • Claude N le 19.07.2018 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Après la terre, la mer... l'espace...

    Comme si ça suffisait pas de polluer la terre pour des futilités, maintenant c'est au tour de l'espace...