Chili

25 juillet 2018 03:04; Act: 25.07.2018 11:20 Print

Des sacs en plastique non polluants et solubles

En utilisant du calcaire au lieu du pétrole, on peut faire des sacs plastiques solubles dans l'eau et non polluants, ont démontré des Chiliens.

storybild

«Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement», a expliqué Roberto Astete, directeur de SoluBag. (Mardi 24 juillet 2018) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des ingénieurs chiliens ont présenté mardi des sacs en plastique solubles dans l'eau non polluants. Leur secret? Remplacer le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

«Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement», a expliqué Roberto Astete, directeur de l'entreprise SoluBag lors d'une conférence de presse à Santiago.

Au côté de Cristian Olivares, également à l'origine du projet, ils espèrent commercialiser leur produit, à base d'alcool polyvinylique (PVA, soluble dans l'eau), à partir d'octobre au Chili, un des premiers pays d'Amérique latine à interdire l'utilisation des sacs en plastique traditionnels.

«C'est comme faire du pain», a-t-il ajouté. «Pour faire du pain, il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine c'est l'alcool polyvinylique et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA (l'agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis), qui nous ont permis de fabriquer différents produits» en plastique avec ce matériel.

«Du carbone dans l'eau»

Outre le sac classique, un autre sac en toile réutilisable a également été présenté. Ce dernier, plus résistant, se dissous dans l'eau chaude, le premier dans l'eau froide.

Une fois les sacs dissous face aux journalistes, «il reste du carbone dans l'eau», a expliqué M. Astete. Ce qui, a-t-il poursuivi, «n'a aucun effet sur le corps humain», avant de boire l'eau.

«La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit», a ajouté M. Astete. «A présent, on peut recycler (les sacs) dans sa casserole ou sa machine à laver».

Selon eux, le coût de leur produit et son mode de fabrication est similaire à celui des sacs plastique actuels, il suffit de changer la formule.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jean ris le 25.07.2018 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est le moment

    vas pas faire plaisir aux petroleux. Bravo un bon début

  • Mioo le 25.07.2018 08:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée...

    Sous la pluie ça doit être très pratique :) sinon je trouve ça super.

  • FanDu46 le 25.07.2018 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Choix forcé

    Ce sont les fabricants de sacs en plastique qui ne veulent pas laisser tomber et qui feront tout pour résister sur le marché et vendre leurs sacs ! Je suis pour le sac en papier, mais c'est bien plus cher que le sac en plastique !! Donc tant qu'ils ne seront pas clairement interdit, on n'aura que ca comme choix dans les magasins !

Les derniers commentaires

  • Ks le 26.07.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Marisol

    Bravo les chiliens Super pays du monde!!!!

  • El Capitan le 25.07.2018 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Problème...

    Et comment il s'autodétruit, le sac version "eau chaude", parce que dans la nature, il n'y a pas beaucoup d'endroit où l'eau est chaude, non ? Donc pour ceux-là, le problème reste le même que pour un sac en plastique-pétrole.

  • Pierre le 25.07.2018 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éduquer et sévir d abord

    Belle trouvaille mais avant tout il faudrait déjà que les idiots cessent de jeter leur compost dans des sacs non biodégradables ! Mon container à compost en est plein ! Lamentable.

  • STEP le 25.07.2018 10:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien mais...

    Excellent, encore faut-il que les pays du tout à la mer puissent y avoir accès.

  • E. le 25.07.2018 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allo

    L'avantage du sac plastique c'était qu'il resistait à l'eau, sinon l'emballage en papier/carton allait aussi...