Science

18 décembre 2014 20:22; Act: 18.12.2014 20:22 Print

L'ours, le loup et le lynx en progression en Europe

Les grands prédateurs comme l'ours, le loup et le lynx sont en progression en Europe, selon une étude avec participation suisse publiée jeudi dans la revue «Science».

Une faute?

Les animaux tels que le loup, le lynx et l'ours sont présents sur environ un tiers du territoire de l'Union européenne, avec des effectifs stables ou en hausse. Les scientifiques y voient la confirmation que l'homme et ces animaux peuvent vivre ensemble sur des espaces restreints. Bon nombre des ces prédateurs se sont en effet installés en dehors des zones protégées.

Certaines populations d'ours, loup, lynx ou gloutons comportent des centaines voire des milliers d'animaux, et aucune n'est en diminution, selon ces travaux à large échelle, auxquels a collaboré le centre de recherche Ecologie des carnivores et gestion de la faune sauvage (KORA) à Muri (BE).

Il y a en Europe 17'000 ours, 12'000 loups, 9000 lynx et 1250 gloutons, ces derniers se trouvant uniquement en Scandinavie. L'Europe compte ainsi deux fois plus de loups que les Etats-Unis pour une surface deux fois moindre et deux fois plus peuplée, notent les auteurs de l'étude.

En Suisse, on compte 52 lynx dans le Jura, 108 dans les Alpes, une meute de loups dans les Grisons, et de temps à autre des ours de passage, a indiqué à l'ats Urs Breitenmoser, du KORA, co-auteur de ces travaux. Selon lui, la Suisse, malgré son petit territoire, peut contribuer à créer des conditions favorables à une coexistence future s'étendant sur tout l'arc alpin.

(ats)