Etats-Unis

25 juin 2019 04:48; Act: 25.06.2019 07:15 Print

La NASA piratée par un ordinateur à 35 francs

L'assaillant a posé des problèmes à l'agence spatiale pendant près d'un an, depuis avril 2018, à partir d'un mini-ordinateur.

storybild

Jim Bridenstine, l'administrateur de la NASA depuis 2018. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un pirate informatique a infiltré le réseau informatique d'un centre de la NASA l'an dernier, forçant l'agence spatiale à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté. L'attaque, commencée en avril 2018, a duré près d'un an.

L'assaillant a utilisé pour son méfait un mini-ordinateur coûtant 35 dollars et baptisé Raspberry Pi, de la taille d'une carte de crédit et qui se branche sur les télévisions, a révélé l'inspecteur général de la NASA dans un rapport publié le 18 juin. Il est surtout utilisé par des enfants des pays en développement pour apprendre à coder.

Le Raspberry Pi en question s'était connecté sans autorisation au système du Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie. Environ 500 mégaoctets de données ont été dérobés, selon le rapport.

Deux des trois réseaux infiltrés

Le vol inclut deux fichiers confidentiels dont un contenant des données scientifiques obtenues par le rover Curiosity, qui se trouve sur Mars. Un autre concernait des données couvertes par la loi de contrôle à l'exportation de technologies pouvant être utilisées militairement.

«De façon plus importante, l'assaillant a réussi à s'introduire dans deux des trois réseaux principaux du JPL», révèle le rapport.

Cette faille a fait craindre à la NASA que le hacker puisse passer du centre de Californie à d'autres centres ailleurs dans le pays, notamment le centre spatial Johnson à Houston, où se trouve la salle de contrôle pour la station spatiale internationale et les vols habités américains. Finalement, «Houston» s'est déconnecté du portail du JPL afin d'éviter toute contamination. En mars, le centre ne s'était toujours pas pleinement reconnecté.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • bob le 25.06.2019 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    intéressant

    C'est une grosse lacune que de ne pas former les jeunes au codage à l'école chez nous, c'est l'avenir. Et on se demande quel type de données confidentielles peut garder la nasa au sujet de Mars.

  • ctrl-alt-dlt le 25.06.2019 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jamais sans mon pilote

    Un exemple supplémentaire qui ne parle pas en faveur des avions de ligne sans pilote... Le piratage a encore de beaux jours devant lui.

  • Stromain le 25.06.2019 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt le chaos ?

    Un jour on s'apercevra jusqu'où on est allé trop loin avec l'informatique, internet et tutti quanti, mais ce sera trop tard, Imaginez l'immobilisation de grands magasins, de banques pendant plusieurs jours et ce sera là chaos total.

Les derniers commentaires

  • @ terre le 25.06.2019 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ....

    Pas étonnant....

  • sonia le 25.06.2019 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    infiltrations

    et moi aussi ils me suivent tous mes messages, pourtant plus pertinents que critiques malveillants...ne paraissent depuis lgtps plus sur le 20 minutes alors????????????????

  • sonia le 25.06.2019 21:02 Report dénoncer ce commentaire

    infiltrations

    la preuve que n importe qui peut être sous contrôle et le même genre d article paraît ponctuellement....tous les 15 jours / 3 semaines machin s est infiltré par ci, l autre par là . La grande banque machin infiltrée aussi Les centres médicaux.etc etc etc

  • Jean Jaurès le 25.06.2019 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Du windaube ?

    35 euro + Linux, pour s'attaquer à windaube ! ;o)))

  • Jul21 le 25.06.2019 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    35.-

    ...donc on veut encore du vote électronique après avoir vu ça! Impeccable Helvetia!