Environnement

14 janvier 2019 21:49; Act: 15.01.2019 01:19 Print

La glace de l'Antarctique fond plus vite que jamais

Une étude révèle que les glaces fondent six fois plus rapidement qu'il y a 40 ans en Antarctique.

storybild

Des scientifiques révèlent des chiffres très inquiétants sur la fonte des glaces du Continent Blanc et des conséquences sur les océans. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La fonte annuelle des glaces en Antarctique est six fois plus rapide qu'il y a 40 ans, révèle une étude. Une fonte qui entraîne une hausse des océans et menace des millions de personnes.

L'amoindrissement des glaces du Continent Blanc est responsable d'une montée de 1,4 centimètre du niveau des océans de la planète entre 1979 et 2017, selon un rapport des Compte-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS). Et le rythme de fonte anticipé devrait entraîner une élévation désastreuse de ce niveau dans les prochaines années, a relevé Eric Rignot, président de la chaire de système scientifique de la Terre à l'université de Californie (Irvine).

«Avec la calotte antarctique qui continue de fondre, nous prévoyons une hausse du niveau des océans de plusieurs mètres à cause de l'Antarctique dans les prochains siècles», a-t-il ajouté.

Selon des études précédentes, une montée de 1,8 mètre d'ici 2100 - l'une des pires prévisions scientifiques - provoquerait l'inondation de nombreuses villes côtières abritant des millions de personnes dans le monde.

Région plus sensible

Pour cette nouvelle étude, dont les conclusions sont publiées lundi, les chercheurs ont mené la plus longue évaluation de la masse des glaces dans dix-huit régions de l'Antarctique. Ils ont utilisé des données fournies par des photographies aériennes en haute résolution prises par des avions de la Nasa, ainsi que des images radar provenant de satellites de multiples agences spatiales.

Elles ont permis de déterminer qu'entre 1979 et 1990, l'Antarctique avait perdu en moyenne 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an. A partir de 2009 et jusqu'en 2017, c'est passé à 252 milliards de tonnes chaque année.

Plus inquiétant encore, les scientifiques ont repéré des zones dans l'Est, autrefois considérées comme relativement «à l'abri du changement», mais qui perdent désormais beaucoup de glace. «La région de la terre de Wilkes dans l'Est de l'Antarctique a, globalement, contribué de façon importante à la perte de masse même en remontant jusqu'aux années 1980», a expliqué M. Rignot.

«Cette région est probablement beaucoup plus sensible au climat que ce qui était traditionnellement présumé et c'est important de le savoir parce qu'elle a davantage de glace que l'Antarctique de l'Ouest et la péninsule Antarctique réunies», a-t-il poursuivi. Selon lui, le réchauffement de l'eau des océans va accélérer encore plus la fonte des glaces.

L'Antarctique renferme suffisamment de glace pour provoquer, si cette dernière venait à fondre complètement, une élévation de 57 mètres du niveau des mers. La très grande majorité de la glace est concentrée dans l'Est de l'Antarctique, avec de quoi faire monter les mers de 52 mètres en cas de fonte, contre 5 mètres pour la partie Ouest.

La calotte glaciaire de l'Antarctique de l'Est, la plus importante au monde, contient environ la moitié des réserves d'eau douce de la planète. Une étude de référence publiée en juin 2018 dans la revue «Nature» relevait que la fonte des glaces de l'Antarctique avait triplé depuis 1992, sans toutefois montrer d'impact significatif dans l'Est.

Une autre étude d'envergure analysait cependant trois mois plus tard, dans la même revue, des couches de sédiments du plancher océanique déposés lors de la dernière fonte du basin sous-glaciaire de Wilkes, dans l'Antarctique de l'Est, il y a 125'000 ans. Cette étude a montré que cet énorme bassin commencerait à fondre à nouveau en cas d'élévation de la température de 2°C, la limite haute fixée par l'accord de Paris pour atténuer le changement climatique.

Les récentes recherches devraient inciter à porter une «attention accrue» à la fonte des glaces dans l'Est de l'Antarctique, a souligné le rapport des PNAS. Selon les scientifiques, le réchauffement de l'eau des océans va accélérer encore davantage la fonte des glaces et le niveau des mers va continuer à s'élever pendant des siècles, quels que soient les efforts réalisés actuellement pour combattre le changement climatique. Leur température, ont démontré de récentes études, se réchauffe plus rapidement que ce que pensaient les scientifiques et ont atteint des records ces dernières années.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FanDu46 le 14.01.2019 22:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect !

    Et oui la planète peut aussi être malade et prendre quelques degrés de température ! Peut-être aussi que la terre veut montrer à ses occupants qu'elle en a marre d'eux ! Arrêtons de nous prendre la tête et respectons la !

  • Oz le 14.01.2019 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tic tac

    Notre perpétuel course en avant nous mène droit au mur... La décroissance est plus que jamais à l'ordre du jour. La question n'est plus d'éviter l'effondrement de nos systèmes mais comment amortir cette chute inévitable. Un conseil : Éviter la globalisation, créer des systèmes résiliants et durables et espérer le meilleur tout en se préparant au pire.

  • Alain De Loin le 14.01.2019 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L hypocrisie volent au dessus de nos têtes

    Oui ça fond ! On le sait tous .... Mais que nos politiques arrêtent de nous prendre pour des pives et taxes à tout va le pollueur - payeur au niveau du sol ! L accélérateur c est le trafic aérien qui a progresser de façon exponentielle ces 10 dernières années , consulter l Étude du chercheur après l éruption du volcan islandais Pas d avion pendant 1 mois = 5 degrés de mois sur l Europe la nuit Chercher l erreur ... elle est au-dessus de nos têtes avec des ailes et des moteurs !

Les derniers commentaires

  • Pythou le 15.01.2019 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un lavage de cerveau

    déjà une chose quand les glaces fondent en Antarctique elles augmentent en acrtique... Ce réchauffement n est juste une raison de plus pour faire payer des taxes au peuple pour leur petit véhicule diesel alors que si on prend les 5 plus gros navires d exportation au monde consomment plus de pétrole et autre que tous les véhicules au monde... et arrêté de dire de se mettre au vert ou je ne sais quoi alors que si l Europe se mettait au vert on changerai seulement de 2% le taux de co2 dans le monde donc imaginé seulement la suisse ... une dernière chose dans les années 60 il y a eu un pique de co2 énorme alors que les pays disaient que nous rentrions dans une époque glacière ... le co2 n y est pour rien ... nous sommes juste dans une période où oui sa se réchauffe un peu mais comme le monde y a toujours fait face et non comme les médias ou autre nous font croire juste pour nous faire payer des taxes et s en mettre plein les poches...

    • Agassiz le 15.01.2019 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pythou

      1. "Les glaces" ca ne veut rien dire: vous parlez de la banquise alors que ce sujet concerne la calotte antarctique et son prolongement flottant (ice shelves). Les médias devraient mieux informer sur les processus en jeu qui ne sont de loin pas intégrés par la majorité des gens avant de les bombarder de chiffres... 2. Le réchauffement peut servir de bon prétexte pour de nouvelles taxes: oui, bien sûr... Mais renverser le raisonement pour faire d'une réalité objective une grande manipulation mondiale conçue dans le seul but de taxer les gens est absolument délirant.

  • Pierre Albert le 15.01.2019 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour refroidir la planète

    Facile. Une bombe qui provoquait un hiver nucléaire. Pas dit que l'humanité s'en sorte mais la planète redeviendrait pure et froide... à choisir je préfère un petit réchauffement

  • The question le 15.01.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    planète en peril

    revenons en arrière , a il y à 250 ans .. quand tout etait encore dans la norme .. on s'y prends comment ?

    • Didi le 15.01.2019 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      La tête dans le sable

      Faut pas s'inquiéter , la planète s'en remettra , mais pas l,humanité

    • elucubrations le 15.01.2019 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Fonte glaces

      c'est normal les " experts "tablent sur des chiffres X fixes par périodes ,tandis que en réalité il y a une fraction en plus chaque fois capitalisé de la precedente augmentation.. un sorte d'intérêts composés.. en plus je crois que le magnétisme terrestre est provoque un réchauffement du magma avec bcp plus de réchauffement des fonds marins libération du co2 gelé en profondeur et activité volcanique et tremblements de terre il serait probable que le magnétisme soit influencé par l'approche de notre système a une ceinture d'asteroide ..on en a x 30'000 ans ..