Etude

14 août 2015 13:22; Act: 14.08.2015 13:31 Print

Le cerveau à la recherche d'une grammaire simple

La grammaire des langues se modifie avec le temps de manière à ce qu'elle soit le plus simple possible pour le cerveau, selon une équipe internationale de chercheurs avec participation suisse.

storybild

Les zones du cerveau versées dans la compréhension du langage sont plus sollicitées lors de constructions casuelles complexes, selon les chercheurs. (Photo: Scott Camazine)

Une faute?

La grammaire se modifie constamment, a indiqué l'Université de Zurich dans un communiqué. Cela a été le cas par exemple avec la perte des terminaisons indiquant le cas lors du passage du latin à l'italien. Parfois, des systèmes casuels sont complètement modifiés, comme lors du passage du sanskrit au hindi.

L'équipe de Balthasar Bickel, de l'Université de Zurich, a procédé à une analyse statistique de plus de 600 langues dans le monde entier et constaté que la simplification des cas est un phénomène largement répandu. Les chercheurs ont également mesuré l'activité cérébrale de 32 sujets parlant hindi et constaté que les zones spécialisées dans la compréhension du langage étaient plus sollicitées lors de constructions casuelles complexes.

Selon ces travaux publiés dans la revue «PLOS ONE», cette simplification est indépendante des propriétés structurelles de la langue, de même que des conditions sociales ou historiques. Des processus biologiques contribuent donc bel et bien aux modifications de la grammaire, conclut le linguiste.

(ats)