Astronomie

18 janvier 2019 11:50; Act: 18.01.2019 11:50 Print

Les anneaux de Saturne datent de l'ère des dinos

Les anneaux de Saturne sont apparus il y a 10 à 100 millions d'années estiment des chercheurs.

storybild

Les chercheurs se sont basés sur les ultimes observations de la sonde Cassini. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les anneaux de Saturne sont apparus très récemment, il y a 10 à 100 millions d'années, estiment des chercheurs dans une étude parue jeudi dans la revue Science. Ils se sont basés sur les ultimes observations de la sonde Cassini.

Cette période correspond à peu près l'époque des dinosaures sur Terre, disparus il y a 65 millions d'années. Saturne, sixième planète en partant du Soleil, s'est formée il y a quatre milliards et demi d'années, au début du système solaire, et a donc vécu pendant la quasi-totalité de son existence sans ses anneaux.

Les planétologues avaient de nombreux indices de l'âge relativement jeune des anneaux, formés peut-être par des collisions de lunes de Saturne, ou bien par l'éclatement d'une comète qui se serait rapprochée trop près de la planète.

Grande énigme résolue

Mais leur âge exact restait l'une des grandes énigmes du système solaire. La sonde américano-européenne Cassini, lancée en 1997 et qui a tiré sa révérence en 2017, a récupéré les données permettant de calculer cet âge.

A la fin de sa mission, Cassini a effectué 22 orbites, passant entre Saturne et ses anneaux et s'en rapprochant comme jamais auparavant, avant d'aller se désintégrer délibérément dans l'atmosphère de la planète, à bout de carburant.

Ses instruments ont permis aux scientifiques de la mission de mesurer les forces gravitationnelles exercées respectivement par les anneaux et par la planète pendant ces plongeons, et d'en inférer la masse des anneaux. Cette masse, combinée à d'autres données, a ensuite conduit à une estimation de l'âge.

«C'est seulement en se rapprochant d'aussi près de Saturne lors des orbites finales de Cassini que nous avons été capables de récolter des données à l'origine de ces nouvelles découvertes», a expliqué l'auteur principal de l'étude, Luciano Iess, de l'université italienne de la Sapienza de Rome.

Mission accomplie pour Cassini

«Avec ces travaux, Cassini remplit le but fondamental de sa mission: non seulement déterminer la masse des anneaux, mais utiliser ces informations pour affiner les modèles et déterminer l'âge des anneaux».

Comme l'explique la Nasa, plus la masse est faible, plus les anneaux sont jeunes, car en vieillissant, les anneaux attirent des débris et s'alourdissent.

Les anneaux sont constitués à 99% de glace. L'étude ne répond pas à la question de leur origine, mais renforce les théories d'une comète ou d'une collision de lunes glacées.

(ats)