Environnement

09 avril 2019 13:46; Act: 09.04.2019 16:12 Print

Les glaciers pourraient disparaître dans 80 ans

Pour sauver les glaciers d'une fonte certaine, des mesures doivent être entreprises, selon une étude de l'EPFZ.

storybild

Pour réaliser cette étude, les chercheurs se sont appuyés sur de nouveaux modèles informatiques sur les flux des glaces et les processus de fonte. (Photo: Universität Zürich)

Sur ce sujet
Une faute?

Si des mesures décisives sont prises en faveur du climat, un tiers du volume des glaciers alpins pourrait être sauvé. Si ce n'est pas le cas, les 4000 glaciers d'Europe disparaîtront presque complètement d'ici à la fin du siècle, selon une nouvelle étude.

Le volume des glaciers alpins atteignait une centaine de kilomètres cubes en 2017. D'ici 2050, la moitié aura disparu quoiqu'il arrive, selon une étude réalisée par l'EPFZ et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), publiée dans la revue spécialisée «The Cryosphere» et présentée mardi lors de l'assemblée générale de l'Union européenne des géosciences à Vienne.

Il est encore temps d'agir

Il est encore possible d'infléchir la tendance après 2050. L'augmentation des températures due aux concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère va en effet s'accélérer dans la seconde moitié du siècle, selon les scientifiques. De plus, les glaciers réagissent relativement lentement aux changements climatiques.

Si la hausse des températures mondiales est maintenue à moins de 2 degrés Celsius d'ici à la fin du siècle par rapport à l'époque préindustrielle, comme le prévoit l'accord de Paris, 37 kilomètres cubes pourraient subsister. Soit plus d'un tiers du volume de l'année de référence 2017.

Sur la mauvaise pente

Si le réchauffement est supérieur à 2 degrés, il ne restera au mieux que de petites étendues de glace en haute altitude, représentant moins de 5% du volume actuel, selon Matthias Huss de l'EPFZ. Les concentrations actuelles de gaz à effet de serre dans l'atmosphère sont cependant légèrement plus élevées que les valeurs qu'il conviendrait de respecter.

«Les glaciers des Alpes européennes et leur évolution récente constituent l'un des indicateurs les plus clairs du changement climatique», relève le responsable de l'étude Daniel Farinotti. «Le futur de ces glaciers est certes en danger, mais il est encore possible de limiter les pertes.»

La disparition des glaciers alpins aurait des conséquences importantes sur les écosystèmes, les paysages et l'économie, souligne le communiqué accompagnant la sortie de l'étude. Ils attirent des touristes et constituent une réserve d'eau pour les humains, la faune et la flore, mais aussi pour l'agriculture et l'hydroélectricité.

Nouveaux modèles

Cette recherche fournit les estimations les plus récentes et détaillées dans ce domaine, selon ses auteurs. Pour la réaliser, ils se sont appuyés sur de nouveaux modèles informatiques sur les flux des glaces et les processus de fonte. Ils ont aussi utilisé des données issues d'observations.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Editorial le 09.04.2019 21:16 Report dénoncer ce commentaire

    changez de cible

    Au lieu de culpabiliser sans cesse le quidam lambda, commencez par exiger sur le plan modial que tous les navires cargos se mettent aux normes. Une seule traversée d'un cargo d'Occident en Asie génère autant de pollution que plusieurs dizaine de millions de voitures sur une année.

  • Franck le 09.04.2019 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hmm

    Pourraient ou pas

  • Jacky le 09.04.2019 17:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espoir & Crainte

    Depuis plusieurs années nous avons beaucoup travaillé à diminuer la pollution dans l'air, arrêt de centrale à charbon, pose éoliennes, de plaques solaires, amélioration des véhicules, tries de de déchets ménagers etc....c'est extraordinaire, il faut continuer et encourager. La question: Est ce que cela a influencé le processus de la fente des neiges, au moins en diminuant de peu vu l'effort accompli? Mon avis est le suivant: continuons l'effort, mais surtout PRÉPARONS nous aux nouvelles conditions climatiques. Remarque: En hiver il continuera à neiger, un peu d'espoir!

Les derniers commentaires

  • Darwin le 10.04.2019 23:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nouveau hominide

    decouverte d'une nouvelle souche d'humains en Indonésie ( sous titres euronews) le nouveau remlaçants sont la ..

  • Darwin le 10.04.2019 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moustique

    Genthod Ge premier moustique assez grand 7-8 mm ce soir même .. ,il n'a pas survécu ...

  • Citoyen lambda le 10.04.2019 22:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    culpabilité

    J'adore comme on tente de mettre la faute sur mr et madame tout le monde... Alors que la pricipale cause reste le pognon. Quid des multinationales non taxée pour dégats envers l'environnement? Rien que ce que Nestlé fait c'est un massacre a grande échelle

  • Raba Joy le 10.04.2019 19:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui ?

    Qui doit-on culpabiliser pour la disparition du glacier de 1000 mètres de hauteur sur la région Rhône Alpes il y a 25 000 ans ? Pendant nos eaux, nourriture sont empoisonnés par les pesticides et chimiques de tout poil, notre cerveau va bientôt frire sous la 5g

  • Ju le 10.04.2019 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Forcément que les glaciers fondent on est dans une période de réchauffement.... Mais lorsqu'on sera à nouveau dans une période de refroidissement, ils réapparaitront. Groenland signifie pas "pays vert" pour rien. Avant il n'y avait pas de glace. Au bout d'un moment faut arrêter avec ce réchauffement climatique et commencer à être logique. Ce sont des cycles naturels c'est tout

    • claude le 10.04.2019 19:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ju

      Et en plus ils nous font croire que la terre et ronde! Marre de la science !

    • Pytagora le 10.04.2019 23:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @claude

      elle EST RONDE mais plate

    • Dann le 13.04.2019 05:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ju

      C'est à tous les illuminés écolos qui faut dire ça, du réchauffement, ils en ont fait une source de survie. Sinon quels subterfuges devraient-ils utiliser pour faire parler d'eux. En Suisse, on a 0,03% de mazzonistes qui harcèlent le reste de la population en voulant instaurer taxes et amendements, pourris et honteusement ostentatoires. Aujourd'hui on a même découvert un nouveau mode de vie écologique, le "gurtnerisme", du nom de son inventeur biennois, qui consiste à manger des graines, redonner son permis de conduire et faire des milliers de kilomètres en avion autour du monde. Ça résume et dévoile bien des faits et gestes connus depuis belle lurette, pratiqués par ces réinventeurs du Moyen-Âge.