Science

17 août 2015 13:16; Act: 17.08.2015 13:27 Print

Les phtalates nuisent à la fertilité des mâles

Un individu mâle pourrait connaître des problèmes de fertilité s'il a été exposé aux phtalates au stade de foetus, selon des chercheurs des HUG.

Sur ce sujet
Une faute?

Une récente étude, menée par une équipe de chercheurs des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), a consisté à exposer des souris aux phtalates pendant leur grossesse et à étudier les modifications épigénétiques induites, ont fait savoir lundi les HUG dans un communiqué. Deux souches de rongeurs différentes ont été utilisées, le fond génétique pouvant avoir une influence sur la sensibilité aux facteurs environnementaux.

Les scientifiques, emmenés par le docteur Ariane Giacobino, médecin adjoint au Service de médecine génétique, ont constaté que les phtalates ont provoqué des modifications épigénétiques de certains gènes chez l'une des souches, associées à une infertilité des mâles. L'autre souche de souris a été épargnée.

Perturbateurs du système endocrinien

Selon les HUG, cette étude tend à démontrer que les individus sont inégaux devant les risques liés aux expositions environnementales. Elle confirme aussi que la grossesse est une période clé durant laquelle l'exposition à des facteurs environnementaux peut être associée à des maladies à l'âge adulte.

Les phtalates sont des produits chimiques couramment utilisés pour rendre les matières plastiques plus souples. On les retrouve notamment dans les cosmétiques, la peinture, les vêtements et les jouets. Ils ont un effet perturbateur du système endocrinien, ont rappelé les HUG.

(ats)